• Le Code Nostradamus

     « Quand le traitre au Christ et faux Pape prédit occupera le trône de Benoit XVI les grosses villes seront la cible des bolides de feu et les extraterrestres viendront en vaisseaux par les trous de vers envahir la Terre pour dérober son or »

     

    [Extraits au Code Source de la Centurie VII Quatrain 56 des Prophéties de Michel de Notre Dame]

     

    Le Plumitif

     

    Le Code Source

     

    La Cavale Chrétienne, ou la Kabbale Hébraïque ont pour origine commune le “Code du Livre” qui est la lecture interprétative suivant le jeu des anagrammes phonétiques.

     

    A ne pas confondre avec les systèmes des codes “Béta-numériques” si prisés par les “Machines-Chiens” [et autres informaticiens !] puisqu’il s’agit des systèmes “Alpha-Phonétiques” des “Magiciens” et de la “Société Savante des Angéliques”.

     

    Ici : l’écriture du “Livre” est le “Cachant”, le Parlant est le révélateur et le Signifiant est ce qui est “Dés...Livré”.

     

    Mais cette “Révélation” n'est pas absolue et définitive puisqu'elle prend en compte toutes les “Variables d’Ajustement” [selon la loi et la Règle de la physique du “Cantique du Quantique”] qui en modifie l’éclairage selon le lieu, le temps et leurs manifestations.

     

    Elle fonctionne en “Ressemblance” au Protocole du fameux “Code de la Bible” (de Biblos = Livres) ...

     

    [ce "Code de la Bible" n'étant en fait qu’un dérivé mineur et une application élémentaire du Code Source !]

     

    et où “Transe...Paraissent” [suivant les variations et la mise en page du texte d’origine] des “Occurrences Significatives !”

     

    [essayez et appliquez le procédé du “Code de la Bible” aux fameuses Centuries de Nostradamus et vous serez, de même, et également … surpris des résultats !]

     

    Le Secret du Code Source réside en réalité dans “La Révélation” du Verbe sur le Verbe, par le Verbe et dans le Verbe ; c’est ce que l’Orden de Chevalerie appelle le “Code Lancelot”.

     

    Lancelot du Lac qui est le “Meilleur Chevalier [ou Cavalier] du Monde” dont la “Cavale ou Cabale” emprunte le chemin éclairé par l'Étoile à huit pointes [ou 8 Rais] que dessine le pas [2 et 1 !] de son Cheval sur le Damier du Nouveau [Neuf !] Monde "Cruxifer"...

     

    L'Etoile des Mages

     

    [Lancelot provient du normand "ancel" = servant, ou du vieux français  "lancel"  =  serviteur,  ou du latin  "ancille" = serviteur]

     

    C’est donc le “Code Serviteur” ou le Code du Serviteur du Haut Maître, le Dominus, le Seigneur qui est le Verbe Incarné.

     

    Ce Verbe Enchanteur que nous "dés-livrera" le futur Grand Monarque - le Roi - Poète - ... et que les plus beaux poèmes nous ont , si souvent, “Chanté” :

     

     

    A noir, E blanc,   I  rouge, U vert, O bleu : voyelles,

    Je dirai quelque jour vos naissances latentes :

    A, noir corset velu des mouches éclatantes

    Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

    Golfes d'ombre ; E, candeur des vapeurs et des tentes,

    Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;

    I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles

    Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

    U, cycles, vibrements divins des mers virides,

    Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides

    Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

    O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,

    Silences traversés des Mondes et des Anges :

    - O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux ! -

    Arthur Rimbaud

     

    Le Monde

     

    « Le Saint Siège PérilleuxLe Rêve de la Démocratie »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :