• Les Crashs OVNIS de Tout

    "Les Soucoupes Volantes viennent des Sphères Extra -Terrestres et les Ovnis proviennent des Mondes Parallèles Infra - et - Supra Terrestres"

    [In memoriam Jimmy Guieu] 

     

    La Terre danse sous ses Pieds

    La Mer palpite dans son Cœur

    Le Ciel s'illumine à sa Vue

     

    D'Azur à la Feuille de Marais d'Argent Lyseré d'Or

     

     Quis ut Deus !

     

    Les Crashs Extraterrestres

     

    Contrairement à ce que tout le monde s'imagine, et tout particulièrement, dans la sphère du petit monde ufologique, les crashs d'origine extraterrestre sont, et de très loin, les événements les plus répandus, les plus représentatifs de la présence, et de l'ingérence extraterrestre dans notre sphère terrestre !

     

    Par exemple les autorités et les ufologues scandinaves ont pu estimer, depuis 70 ans, à environ 1000 observations d'objets en forme de cigare ou de missile (les ghosts rockets et autres Foo Fighters) qui se sont posés, ont explosé ou se sont « crashés » avant de s'évanouir,  de s'évaporer ou de se dissoudre, en particulier, dans l'eau des nombreux lacs ou étangs de leurs pays respectifs !

     

    Pluies de l'Espace et Formes de Vie Extraterrestre 

     

    D’après www.mystere-tv.com/pluies-de-l-espace-et-formes-de-vie-extraterrestre- (Et Cf. L'article du blog de l'Orden de Chevalerie intitulé : La Gelée des Étoiles et le Beurre des Sorcières) ce sont en effet 100 tonnes de débris provenant de l'espace qui se retrouvent quotidiennement sur la planète ...

     

    Parmi ces débris, classifiés d'origine Phénomène Aérien Non Identifié (PAN) ou Objet Volant Non Identifié (OVNI) certains nous parviennent sous leur aspect métallique et manufacturé, et d'autres laissent des traces physiques conséquentes, qui perdurent dans le temps (plusieurs dizaines d'années et  même pendant plus d'un demi-siècle, voir ci-après) …

     

    [Mais, avant de vous en détailler deux : RR3 Normandes, qui semblent entrer directement  dans ces catégories ... je ne peux résister (plus longtemps !) au plaisir de vous communiquer l'information que vient de me transmettre un de mes correspondants concernant une RR3 exceptionnelle de 1979, dans le département du Finistère (29) France et au "Grand Buisson", à proximité du site nucléaire de Brennilis - là où s'étend le "Yeun Ellez", un vaste espace que la légende bretonne dit constituer les "Portes de l’enfer", l’Ellez ayant la triste réputation d’être la rivière des damnés Cf. www.bretagne.com › ... › Culture bretonne › Contes et légendes - (enquête en cours) :

     

    Un couple d’éleveurs assistent une vache à mettre bas dans l'une de ses prairies vers 02 heures du matin, en contre bas d'un chemin de terre, lorsque à quelques centaines de mètres en surplomb surgit une apparition lumineuse, venant de derrière un monticule ressemblant à un « tumulus » celtique, qu’elle survola, et qui stationna, en se posant sur le chemin ou très près au-dessus de celui-ci. L'objet de la taille d'une « maison contemporaine » montra une face rectangulaire rouge, avec au centre deux « spots » lumineux ou phares, dont les puissants faisceaux balayèrent la scène de la mise au monde d'un veau (qui décéda le lendemain) puis repartit en silence en empruntant la même trajectoire, mais en sens inverse. Les éleveurs constatèrent à l'emplacement du stationnement de l'objet une modification de la végétation, qui perdure encore (semble-t-il) aujourd'hui plus de 35 ans après les faits ! …

     

    Espérons que ces enquêteurs ufologiques bretons (les derniers qui résistent encore ?!) auront assez de courage pour mener à bien toutes leurs investigations et suffisamment de moyens (ils sont évidemment tous bénévoles !) et qu'ils pourront procéder (à leurs frais !) à l'analyse de ces "traces" … car peut-être pourront-ils y identifier quelques substances qui nous renseigneront sur la nature de cet ovni … à moins que ces traces persistantes, plus de 35 ans après les faits, révèlent la présence de "quelque chose" qui serait enfoui (depuis tout ce temps ?!) dans la terre ? ... Cf. A ce sujet : la RR3 réalisée par Mr Maurice Masse, à Valensole (04) France en 1965, abordée dans l'article du blog de l'Orden de Chevalerie intitulé : Le Port du Voile ; et la RR3 de De Trancas en Argentine du 21 octobre 1963 où la famille Moreno a découvert, apres le départ des Ovnis, une multitude de petites boules composées à 96,48 % de carbonate de calcium et 3,51 % de carbonate de potassium et en suspension dans l'air l'odeur du soufre (confirmée et constatée par la doctoresse de l'hôpital de Trancas dont la voiture s'immobilisa à l'approche des Ovnis volant à basse altitude) cette odeur qui est si  caractéristique des contacts avec "l'Infra-Monde" ! Cf. L'article du blog de l'Orden de Chevalerie intitulé : La Gelée des Etoiles et le Beurre des Sorcières]

     

    Les Crashs de (Par) Tout ! 

    (et Du Tout Au Tout !)

     

    En effet, nul besoin de vous rendre aux antipodes pour vous convaincre de la réalité de ces crashs d'Ovni ! … (Cf. les incidents et accidents des vols spatiaux dans l'article de l'Orden de Chevalerie intitulé : Le Port du Voile)  

     

    Et il suffit, tout simplement, d’emboîter le pas à ces « ufologues archivistes » et opiniâtres (et filles et fils spirituels de Charles Fort !) en vous penchant sur les archives journalistiques, et de vous engager dans l'entreprise des contre-enquêtes comme ces ufologues du Groupe d’Études Normand des Phénomènes Inconnus (GÉNPI) ... [ou, tout simplement, si vous aimez l'Aventure, la Bagarre et les Copains !]

     

    Les Trois Herr

     

     

    Le Premier "Trou Normand"

     

    Un premier Crash « Normando/Français » :

     

    Journal local du 03 Septembre 1955

     

    Un engin mystérieux s'écrase dans le Calvados (14) France. Caen. Un engin non identifié s'est abattu, au cours de la nuit de jeudi à vendredi, près des « Lys Mal Ordonnés » (14) et a explosé dans les marais, labourant le terrain sur une large superficie et creusant un trou relativement peu profond sur une superficie circulaire d'environ 70 mètres de diamètre. Près de ce cratère on a découvert des fragments d'alliage léger semblable au duralumin.

     

    Bellator

     

    Le GÉNPI a pu retrouver (le site toujours visible du crash avec) un des témoins visuels et auditifs de l'événement (« anonymatisé » Mr Samson -  comme les autres noms propres ci-après ! -) qui s'est souvenu, avoir vu en fin de soirée, une traînée lumineuse dans le ciel, accompagnée d'un bruit de moteur d'avion, avant d'entendre une forte explosion.

     

    Et c'est ainsi que Mr Samson (croyant à un crash d'avion) a pu localiser aux premières heures du matin (dans la direction où se dirigeait la traînée céleste et d'où semblait provenir l'explosion) le site du crash, et où la terre semblait retournée et projetée formant un grand cercle jonché de nombreux débris métalliques, le tout recouvert d'une « Brume Bleutée ! ».

     

    Les Services Officiels du déminage sont alors intervenu pour  récupérer, semble-t-il, les débris métalliques et ont conclu à l'époque à l'explosion d'une des mines marines que les allemands avaient déposées (dans l'eau de la mer de la Manche !) en prévision du débarquement du 06 juin 1944, et qui aurait dérivé (de 6 km à vol d'oiseau de la mer vers la terre ferme ?) en remontant le cours du fleuve « La Brillante », pour s'envaser (très oportunément !) dans sa vallée, alors récemment inondée, et finalement … exploser (pour une raison inconnue ?) une dizaine d'années après ! …

     

    Tout cela ne vous rappelle-t-il pas (un peu !) le Dr J. Allen Hynek (l'inventeur de la classification tronquée des RR3 !) cet astrophysicien de l'Université du Nord-Ouest et consultant en matière d'objets volants non identifiés de l'Armée de l'Air US (et aimable mais très discret agent d'influence de la C. I. A. au cœur de la commission Blue Book) qui avait "fulminé" sa fameuse théorie [capillotractée !] des « gaz des marais » pour expliquer la vague d'ovnis du Michigan en 1966 (et avec laquelle il a fini de se ridiculiser … mais, c'est vrai  que, parfois, certains ufologues ont la mémoire courte et la réactivité un peu longue !)

     

    Car en effet, une mine dérivante allemande en acier (ou toutes autres en métal plus léger) de la deuxième guerre mondiale, qui pèse dans les 200 kg pour 80 kg d'explosif, et qui serait capable de remonter le courant d'un (petit !) fleuve sinueux sur bien plus de 6 km (au moins le double dans la réalité !) vers l’intérieur des terres, serait une bien bonne nageuse !

     

    … et qui … plus est ! … une mine dérivante n'est (majoritairement) pas composée d'un alliage léger comme le duralumin, aussi appelé duralium, duraluminum, duraluminium (en allemand), qui est un alliage utilisé en aéronautique à base d’aluminium (> 90 %), de cuivre (de 3 à 5 %), de magnésium (de 0,4 à 2,4 %) et de manganèse (de 0,3 à1 %).[Cf. Wilkipédia] [à l'exception peut-être de certaines mines de fond, marines ou sous-marines ou flottant entre deux eaux ou à la surface qui, elles, étaient enchaînées au fond de la mer !]

     

    Qui ne doutera pas ? - après tout ça  - There's been a cover-up ! -  car les "rentrées atmosphériques des matières vivantes (et des Everstones) extraterrestres" n'ont probablement pas toutes une gangue pierreuse ou une matrice gélatineuse … et qu'elles pourraient, aussi, offrir (dans certains cas !)  une « coquille » ou une « coque » métallique usinée !

     

    [Tout ceci (et la suite !) est évidemment à mettre en relation avec les énigmes (de la physique quantique !) et des explosions (précédées par un rayonnement  d’une nature inconnue ?!) des deux centrales nucléaires ...

     

    1 . / . de Tchernobyl en Ukraine, du 26 avril 1986, où une transmutation stupéfiante a eu lieu, et où l’on a retrouvé (notamment !) dans les débris de l’usine environ 10 tonnes d’aluminium (or ce métal n’a pas été utilisé, en tant que tel, dans la construction cette centrale nucléaire et nous savons, par ailleurs, que la transmutation de l’uranium en aluminium est possible en Physique !)  (Cf. Planète sans visa. fabrice-nocolino. com/ index.php/?p=276)

     

    2 . / . et de Fukushima,  au Japon, du 11 mars 2011, où de nombreux modules d'aluminium auraient été aussi découverts sur site.

     

    [rappelons que des observations répétées d'Ovnis ont été rapportées au-dessus de ces deux centrales nucléaires - dont l'objectif serait la baisse des radiations nocives -  Cf. L'article du blog de l'Orden de Chevalerie intitulé : La Théorie du Double Complot - Péjoratif et Mélioratif !]

     

    La Source

     

    Le (Vrai) Trou Normand 

     

    (RR3 surnommée « Le Trou Normand » par le GEIPAN (humour avec un soupçon d'ironie méprisante et condescendante ?!) et qu'il a dû confondre avec le « génie des orifices » des estaminets et des autres "Establishments" qu'il fréquente sûrement !)

     

    Un deuxième Crash « Franco/Normand » :

     

    (Cf .chasseur2legende.jimdo.com/france-régions-normandie) 

     

    La découverte en octobre 89, par un agriculteur, d'une surface de terre brûlée dans une prairie déclenchera encore d'importantes investigations et l'ouverture d'un dossier transmis aux autorités militaires. La zone : de forme irrégulière, est longue de 17 mètres et large de 4, où la végétation a totalement disparu et la terre, dont le niveau a baissé d'une quinzaine de centimètre, est de couleur noire.

     

    [et où 5 à 6 m3 de terre aurait disparu !]

     

    [de plus il y avait en réalité deux traces séparées et non pas une seule … la première ayant la forme d'une longue traînée sur plusieurs mètres suggérant fortement qu'un objet y aurait ripé, avant de rebondir, pour finalement s'arrêter en creusant cette cavité irrégulière de 17 m sur 4, en se dissolvant littéralement sur place dans une fusion à très haute température ?!]

     

    Des carottages révéleront que la terre a été brûlée sur 2 à 3 cm de profondeur. Des experts du Centre National d’Étude Spatiales viendront sur place.

     

    [Ci-joint Le compte-rendu du SEPRA (prédécesseur du Geipan) - nous en profitons pour remercier l'aimable collaboration du Génpi, association ufologique privée locale, qui a pu faire renvoyer au témoin/propriétaire des lieux le questionnaire type du SEPRA destiné au témoin, qu'il n'avait, en fait, jamais reçu (seulement l'enveloppe qui était vide la première fois !) - : Octobre 1989, dans une Commune de la Manche (50) France, le propriétaire d'un champ découvre dans celui-ci une large zone totalement calcinée. La trace est de forme irrégulière et mesure près de 17 mètres de long sur 4 dans sa partie la plus large. Au niveau de la trace, il n'y a plus aucune trace de végétation, la terre est noire et le sol est spongieux et enfoncé de 10 à 15 cm par rapport au niveau moyen du pré. Une ligne à haute tension 20 kV longe la parcelle à une cinquantaine de mètres de la trace. Les prélèvements par carottage sont effectués sur la zone brulée, ils montrent que la terre est brûlée sur 2 à 3 cm de profondeur et la couleur grise des argiles montre que le sol a été élevé à une forte température. Les échantillons de terre prélevés dans la zone suspecte présentent une forte odeur de produits pétroliers. Les expertises menées confirment la présence de kérosène dans les échantillons. Ces résultats d'analyse suggèrent l'hypothèse d'un largage de kérosène effectué par un avion volant à basse altitude et à faible vitesse. Ce kérosène a pu être enflammé par le passage à travers la ligne à haute tension. En effet, lors de l'enquête, il avait été remarqué de forts grésillements de la ligne au niveau de la jonction de certains isolateurs. Des étincelles ont pu se produire qui ont enflammé le nuage d'hydrocarbure. Cette hypothèse est confortée par un témoin qui a observé une très grande flamme bleue sur la zone, couleur typique de la combustion d'hydrocarbures.|"photos; photos;article;lettre;rapport;lettre;rapport;rapport;rapport;rapport;questionnaire"|"le trou normand (50) 1989 [e-csep p p o] photos couleur.pdf;le trou normand (50) 1989 [e-csep p p o] photos a.pdf;le trou normand (50) 1989 [e-p p t,p s,a] presse-r.pdf;le trou normand (50) 1989 [e-o cl t s,a] courrier-r.pdf;le trou normand (50) 1989 [e-o geol t s,a] analyse echantillon-r.pdf;le trou normand (50) 1989 [e-csep cl t s,a] courrier retour brigade-r.pdf;le trou normand (50) 1989 [e-o syn t s,a] analyse echantillon sol-r.pdf;le trou normand (50) 1989 [e-csep cr t s,a] enquete sepra-r.pdf;le trou normand (50) 1989 [e-csep geol t,d s,a] reperage carottage sol-r.pdf;le trou normand (50) 1989 [e-o atm t s,a] meteo-r.pdf;le trou normand (50) 1989 [e-csep qt t s,a] questionnaire terre-r.pdf"|b |12/12/2008]

     

    (de fait : Cf. www.ufologie-paranormal.org/t812-c-est-un-ovni-qui-a-brule-mon-champ ). Le propriétaire du champ [Agriculteur/Éleveur de son état !] leur confirmera bien volontiers avoir alerté la gendarmerie, considérant qu'il s'agissait d'un phénomène sortant de l'ordinaire [ayant été le témoin directe (grâce à un besoin naturel !) des phénomènes lumineux, auditifs (sifflements !) aériens et terrestres !]

     

    Un autre témoin se manifestera à la gendarmerie pour expliquer que la nuit précédant la découverte, les pleurs de son chien l'ont tiré de son sommeil.

     

    "J'ai entendu mon chien gratter à la porte du cellier. Je me suis levé pour le voir et quand je suis sorti dans ma cour, j'ai vu au loin un grand faisceau lumineux. Je peux dire qu'au bord du faisceau, la lumière était bleutée, quand j'ai allumé ma lumière, le faisceau a disparu ".

     

    La forte présence de traces d'hydrocarbures de type kérosène, dans les prélèvements de terre brûlée conduiront à envisager l'hypothèse jamais confirmée d'un largage de carburant par "un aéronef volant lentement à basse altitude". En tout cas, aucun plan de vol d'un quelconque appareil n'était enregistré cette nuit-là par les autorités de l'aviation civile.

     

    [L'hypothèse du kérosène enflammé et qui a permis au SEPRA de classer - un peu trop facilement et rapidement - cette affaire [comme bien d'autres !] aurait dû logiquement au moins endommager la ligne à haute tension dont les câbles aluminium ou cuivre fondent à 660,3 °C et à 1.085 °C théoriques étant donné que la température maximum atteinte par les flamme d'hydrocarbures (kérosène) brûlants dans l'air est d'environ 1000°C … et puis le propriétaire/témoin a signalé, dans les années suivant 1989, lors des contre-enquêtes effectuées par le GÉNPI,  le retour des flammes bleues montant plus haut que les lignes à haute tension … et qui paniquait (à juste raison !) car elles représentaient une menace évidente pour ses génisses … donc exit le kérosène !]

     

    [Enfin signalons la découverte stupéfiante faite par le GÉNPI à partir d'analyses (réalisées à ses frais !) (et confirmées par une double expertise) d'une association/laboratoire locale de veille écologique (du Nord-Cotentin) la présence, sur les traces de terre carbonisée, des isotopes (artificiels) radioactifs du césium 134 et 137 (ce qui n'avait pas été signalé par les précédentes analyses du SEPRA, ni par celles d'un enquêteur du groupe ufologique Lumière Dans La Nuit, lui, pourtant indépendant !?)]

     

    Une fois de plus, vous voyez bien :

     

    1 . / . Que les Ovnis ne sont pas qu'un grave problème de Sécurité Nationale (du genre survol par des « drones » non-identifiés [et non terrestres !] des sites névralgiques, centrales atomiques, camps et bases militaires, centres de recherches, lignes à haute tension, etc. )

     

    [Soulignons à cette occasion la prédilection de certains OVNIS pour la « Fée Électricité » comme l'apparition des "Lumières de Séisme", "Électro Météroïdes", "Foudres en Boules", "Foo-Figthers", "Ghosts Rockets" ou comme ces  autres fameux « Cigares des Nuées », qui apparaisent au cœur des phénomènes orageux (d'où leur nom !) … ce qui ...  avec ces derniers suggère fortement que les « Vortex Électro - Magnétiques dits Orageux » n'ont pas tous une origine naturelle !]

     

    2 . / . Mais aussi une préoccupante question de Santé Publique (d'où proviennent ces substances radioactives ... et qui, ou quoi, provoque ces "traumatismes" physiques générés sur l'environnement, les plantes, les animaux - et aussi ces "troubles" d'ordre psychique - sur les humains ? Cf. L'article du blog de l'Orden de Chevalerie intitulé : Le Port du Voile. )

     

    3 . / . Et qu'une enquête ufologique (par définition !) n'est jamais classée …

     

    4 . / . Et que malgré les malheureuses tentatives du SEPRA, pour évacuer les PANS, certains d'entre eux se rappellent à notre souvenir …

     

    … et visiblement laissent des traces, des marques ou des empreintes (les "cicatrices" de leur passage) ou se crashent … y compris :

     

     ... dans le Territoire Franc …

     

    ... aux Royaumes d'Armoric et de Gaunes …

     

    ... de la Province Neustrienne ...

     

    … du Pays Normand ... (Northman ... et  ... « Deux...Mis ! »)

     

    ... Sur la Terre du Dragon - Tonnerre ...

     

    Le Drakein

    « OVNIS contre Extra-TerrestresLes Contacts Extra-Terrestres »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :