• Ceux du Dehors !

     

    L'Antéro - Rétro - Causalité  !

     

     

    « Mais celui qui me gouverne, quel est-il, cet invisible ? Cet inconnaissable, ce rôdeur d’une race surnaturelle ? Donc les Invisibles existent ! »

    [Le Horla - Guy de Maupassant - 1887]

     

    « … le Horla va faire de l’homme ce que nous avons fait du cheval et du bœuf : sa chose, son serviteur et sa nourriture, par la seule puissance de sa volonté. Malheur à nous ! »

    [Le Horla - Guy de Maupassant - 1887]

     

    « Oh ! je me rappelle à présent les paroles du moine du mont Saint-Michel :

    « Est-ce que nous voyons la cent millième partie de ce qui existe ?

    Tenez, voici le vent qui est la plus grande force de la nature, qui renverse les hommes, abat les édifices, déracine les arbres, soulève la mer en montagnes d’eau, détruit les falaises et jette aux brisants les grands navires, le vent qui tue, qui siffle, qui gémit, qui mugit, l’avez-vous vu et pouvez-vous le voir : il existe pourtant ! »

    [Le Horla - Guy de Maupassant - 1887]

     

     

    Les Aliens dans la Chanson :

    [Rubrique Ufo-Génpi]

     

     Le Thème Fort des ingérences extérieures des Aliens, que la Tradition appelle : « Ceux-du-Dehors », ...

     

    [assimilés aussi à des Dieux dans les Mythes, ces Aliens sont qualifiés de « Maîtres du Temps et de l’Espace » !]

     

    ... et dont on identifie facilement, l’empreinte de leurs actions dans de nombreuses anomalies historiques ...

     

    [parmi lesquelles les historiens se perdent en conjecture, tombent en confusion et sombrent en perplexité !]

     

    ... nous les retrouvons très souvent signalées dans les écrits et la littérature avec les Romans ... [cf. le Voyageur Imprudent de René Barjavel, 1943/1944], ... les Nouvelles ... [cf. Le Horla (Hors-là !) de Guy de Maupassant (1887)] ... ou les Films ... [cf. Premier Contact ou L’Arrivée (Arrival) film de Denis Villeneuve, 2016] ... que l’on qualifie généralement de Science-Fiction, alors, qu’il « ne s’agit à proprement parlé que d’Anticipation ! »

     

    [en effet, l'Anticipation est souvent assimilée, abusivement, à de la Science-Fiction, comme avec les Célèbres Romans de Jules Verne (1828 -1905) qui, lui, faisait de l'antéro-causalité (de l'Anticipation) ! à partir de la rétro-causalité (à partir de la Science-Fiction) ! Autrement-dit, on peut supposer que  Ie « Futur », imaginé dans le « Passé », Influence; « par anticipation rétroactive »,  son propre « à-Venir » ! ]

     

    La chanson aborde régulièrement, aussi, ce thème, de « l’antéro-rétro-causalité » comme celle, très émouvante, de Gérard Lenormand intitulée :

     

     

     

    « Quelque Chose et Moi » (1974)

     Il était un soir
    Il était une fois
    Quelque chose et moi

    Il était un soir
    Il était une fois
    Quelque chose et moi

    Un signe un espoir
    Une image une voix
    Quelque chose et moi

    Et je n'étais plus seul au monde
    Et je n'avais plus peur ni froid
    Et je vivais chaque seconde
    Et j'étais partout à la fois
    Et une araignée de légende

    Tisse le ciel de ma nuit
    Comme je suis heureux dans ma chambre
    Je ne sais pourquoi ni pour qui

    Je vais et je viens
    Mal et bien sous mon toit
    Quelque chose et moi

    Et je n'attends rien
    Ni des dieux ni des rois
    Quelque chose et moi

    Comme un prisonnier s'émerveille
    A regarder vivre une fourmi
    J'ai reçu de bonnes nouvelles
    Il paraît que ça va bien la vie

    J'ai envie d'ouvrir la fenêtre
    Pour me voir passer dans la rue
    Savoir si j'ai changé de tête
    Revoir ce que je ne suis plus

    Et je n'étais plus seul au monde
    Et je n'ai plus peur ni froid
    La nuit ne sera plus très longue
    Oui, je sais que tu existeras

    Il était un soir
    Il était une fois

     

     

    Le Fauche...Heures !

     

    « quand la longue Plaie des Volcans [la Ceinture de Feu Volcanique] de la Terre saignera les chefs qui règnent sur les plus grands pays de la Terre et qui ont cédé aux Peaux de Lézard [et aux Cervelets Reptiliens] de Sumer qui sont de retour des étoiles sur Terre et qui les aident dans leur invasion de la Terre pour tenter de sauver leur tête pensent comme des ânes car ils espèrent ainsi trouver refuge dans des Bases sous les Monts [sous les Montagnes] sous l’Eau [sous les Mers et les Océans] sous la Terre sur la Lune ou fuir en Vaisseaux dans l’Espace mais ils seront mis en pièces par la Faux de l’Ankou [l’Ange de la Mort] saignés pour leurs gênes et hachés puis dévorés comme des veaux pour leur viande »

     

     [Les Retours sur Investissements !]

     

     [06/02/2017 Extraits au Code Source du Chapitre 03 Quatrain 54]

     

    « La Croisade Alien !Ces Aliennés qui sont Parmi Nous ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :