• Le Mythe Extraterrestre et l’Histoire Terrestre !

     

     

    Paul !

     

     

    « Si vous aviez une chose de vitale à raconter, sachant que personne ne vous croira, que feriez-vous ? … J’essaierais ! »

    [Déjà vu, film de Tony Scott, 2006]

     

    « Votre lecture est littérale la nôtre est verticale ! »

    [Le Code Source]

     

    « Libro et Aratro ! »

    [en lecture littérale = « par le Livre et par la Charrue ! », en lecture verticale = selon le « Mustus Liber » ou « Livre-Muet », et en suivant le Sillon tracé à la « Charrue » des « Agriculteurs Célestes », qui « Labourent » = qui « Œuvrent » la « Terra Prima », au Grand Œuvre Al-Chymique ! ]

     

    « On dirait la Fin du Monde ? … Non, j’ai peur que ce soit le commencement ! »

    [Le Chaos, ou Les Oubliés, Les Survivants de l’Apocalypse, (Left Behind), film de Vic Armstrong, 2014]

     

      

    La Faute originelle !

     

     C’est bien le « Péché de Chair » ! ... ou plus exactement celui qui est occasionné par la Déviance contre nature « de la Chair » … et pour être précis et clair … par le processus de la « Possession Parasitaire », ou « Incarnation Symbiote et Prédatrice », d’une entité endogène ou exogène !

     C’est évidemment le « Deal » du « Tentateur » proposé à nos parents, à nous-mêmes, mais aussi à nos enfants, ... et dès notre naissance en ce monde physique !

     Consécutivement, à ce « Parasitage ! », nous nous excluons nous-mêmes du « Paradis Terrestre » ! ... car, dès lors, que nous acceptons "d'en croquer" ... de ce « Fruit Empoisonné », nous nous retrouvons partagés, divisés (« Diabolisés » = de Diabàllô = le Diviseur) … et donc « Habités » par un « Intrus », … c'est ainsi que  nous ne nous appartenons plus, "vrai-aimant" ! ... sacrifiant, ainsi, notre Propre Arbitrage, ... notre Libre-Arbitre !

     

    [ce « Fruit Empoisonné » … souvent figuré par la Pomme Empoisonnée, Pomme ou « Pam » (diminutif : πᾶν (pân) et μέλι (mèli), = tout en miel … est la figuration de la « Noosphère » d’une entité, éthérée ou énergétique, qui est le contraire de la « Pomme d’Amour » ... c'est-à-dire l’image de la « Greffe Psychique » des « Intrus » qui s’infiltrent dans « l’intelligence » de certains individus malléables, qui ne présentent qu’une faible résistance psychologique, et qu’ils contrôlent alors, complètement, le temps de mettre en œuvre leur mission de sape et de ruine. Ce sont les parasites, les Pirates de la Création, qui ont des vues sur notre planète. (cf. l’article du blog de l’Orden de Chevalerie intitulé : La Colonisation Extraterrestre de la Terre !)].

     

     

    Le Porteur des Clefs !

     

     

     

    Regagner le Paradis !

     

     Rien de plus facile ! … Il nous suffira d’ouvrir les Portes du Ciel ! … en suivant, par exemple, la Voie tracée par la signalétique du Blason de l’Abbaye Royale de Jumièges, en Seine-Maritime (76) :

    "D'azur à la croix d'or, cantonnée de 4 clefs, adossées 2 à 2 d'argent."

     

    L'Énigme des Clefs et la Clef de l’Énigme ! :

    [Crédit - Extrait du texte Libro Aratro  : Ufo-Génpi]

     

     Quelle est la signification des clefs dans le blason de Jumièges ?

     Pierre Zurfluh (l'Héraldique des Abbés de Jumièges) y voit le patronage, du chef des apôtres, Saint-Pierre. Or les clefs du "Prince des apôtres" sont l'une d'or et l'autre d'argent ; elles symbolisent les pouvoirs de lier et de délier qui lui ont été conférés par le Christ. Disposées en sautoir, depuis Clément VI (1342-1353), elles servent de supports à la tiare papale.

     Cependant, bien avant de timbrer l'écu papal, elles étaient depuis longtemps déjà le symbole héraldique de l'Église Chrétienne, et furent d'abord d'argent, puis d'or et enfin d'or et d'argent.

     Autrement dit, le fait de trouver les clefs du métal argent sur l'écu de Jumièges, confirme l'ancienneté de son blason, …

     

    [ L'abbaye royale de Jumièges fut fondée en 654, sous le règne de Clovis II et de Ste-Bathilde, par St-Philibert en Terre Gémétique, sur les ruines d'une ancienne fortification romaine (Castrum de Gemmeticum). ... ]  

    [ Et elle est Établie et Orientée sur le Plan du Cardo (Axe Nord/Sud) et du Decamanus (Axe Est/Ouest) des Camps Fortifiés Romains, des Temples, Églises, Abbayes … qui « Ouvrent » … par le biais de leur « Orientation Astro-Géo-Solaire » les « Portes du Ciel » ! (cf. les articles du blog de l’Orden de Chevalerie intitulés : Les Portes des Étoiles !, et, Les Vaisseaux du Ciel !) ]

    [ ... Devenue, dès l'origine, une importante communauté de travail et de rayonnement spirituel, fidèle à la devise : "Libro et Aratro" (par le livre et par la charrue) elle développa les arts et les sciences (sa bibliothèque est célèbre : cf. le Nom de la Rose - film de Jean-Jacques Annaud 1986, d'après le roman éponyme d'Umberto Eco, 1980) et sa renommée est passée à la postérité sous les noms de "Jumièges l'Aumônier" ou "Jumièges l'Hospitalier".]

     

    … ceci, tout en affirmant le pouvoir temporel de l'Église par l'évocation de son sanctuaire consacré à son chef primitif, l'apôtre Pierre.

    Mais alors, pourquoi 4 clefs et non pas deux ?

     Il est probable que la réponse à cette question repose - en partie - sur le fait que la presqu'ile de l'abbaye était souveraine, avec rang de Baron pour l'abbé de Jumièges. Or  nous savons qu'une baronnie devait réunir quatre châtellenies, comme un comté quatre baronnies, un duché quatre comtés, etc. Ici, le nombre de clefs porté à 4 évoque et souligne la souveraineté de cette baronnie - dans les 4 directions - de la terre de Jumièges (L'abbaye - la croix - se situe au centre de 4 "forts" - clefs - qui défendent le "verrou" de la presqu'ile de Jumièges). 

     Cependant, afin de compléter cette réponse, il nous faut au préalable  approfondir le choix des couleurs azur et argent (bleu et blanc) des armes de Jumièges.

     Le bleu et le blanc sont les couleurs Mariales de la pureté et du détachement des valeurs de ce Monde (Marie : Reine du Ciel) ; si c'est bien évidemment le rappel de la vocation monastique, c'est également l'affirmation de l'autorité spirituelle de l'Église au travers du sanctuaire dédié à Notre-Dame.

     Église Saint-Pierre et église Notre-Dame de l'abbaye de Jumièges, alliance du pouvoir temporel et de l'autorité spirituelle, synergie des pouvoirs politiques et des forces sacrées de l'occident chrétien. (Nous pouvons encore admirer d'émouvantes bornes de pierre taillée - dont une dans l'enceinte même de l'abbaye - où sont sculptés les deux clefs en sautoir de Saint-Pierre : "en chef" (en haut) et "en pointe" (en bas) : une fleur de lys - rappel de la fondation royale de l'abbaye de Jumièges - mais surtout symbole de la naissance royale de l'Immaculée et emblème consacré de la Vierge; ce sont en quelque sorte les signes ou marques des églises Saint-Pierre et Notre-Dame de Jumièges, apposés sur les bornes qui délimitaient jadis les propriétés territoriales de l'abbaye).

     Reprenons maintenant les armes de Jumièges; elles sont dites "à enquerre", il faut donc "s'enquérir" - en quérir le sens - puisqu'elles transgressent volontairement la règle héraldique (les clefs cantonnées sont adossées 2 à 2, alors qu'elles devraient - suivant la loi héraldique - être toutes les quatre tournées vers la dextre - droite - de l'écu  et donc à gauche du lecteur - rappelons à ce sujet que le blasonnement s'énonce toujours par rapport à l'écu et non par rapport à l'observateur, si bien que la dextre - la droite - de l'écu devient la gauche - le senestre - du lecteur, et que forcément le senestre - la gauche - de l'écu correspond à la droite - ou dextre - du lecteur).

     

    Le Mystère Sacré du Blason ! :

     

     Dans la symbolique ecclésiastique, l'or est réservé à l'autorité spirituelle la plus élevée, c'est à dire le Christ, tandis que l'argent revient-lui aux représentants de son église temporelle.

     Avec cette nouvelle mise en lumière, la fusion du temporel et du spirituel, opérée au creuset-même des armes primitives de Jumièges, nous éclaire et nous illumine de tous ses feux : l'icône chrétienne devient lumineuse.

     La croix d'or, c'est le Christ, et les 4 clefs d'argent écartelées en sautoir (ou croix de Saint-André) ce sont les 4 évangélistes : Matthieu, Luc, Marc et Jean ou les 4 Puissances (la clef étant un signe de puissance) c'est à dire les 4 Vivants du Tétramorphe ou les 4 Animaux Divins (qui cantonnent la Mandorle Christique) à savoir : l'Ange, le Taureau, le Lion et l'Aigle (symboles encore vivants des 4 évangélistes).

     C'est bien-entendu la double croix cosmique du Christ ressuscité, la croix grecque "+" et le khi grec "X", mais aussi le "Signaculum Domini" : 4 (clefs) + 1 (croix) = 5  -  le Sceau du Seigneur - ou - Sceau du Christ » …

    … Qui nous indique la Voie, du Retour à la Vie … du Ciel vers la Terre !

     

    Le Labyrinthe des Correspondances ! : 

     

     Cette autre dimension de la réalité, nous la voyons maintenant se dessiner sur le blason de Jumièges.

     Comme tous blasons, celui de Jumièges est orienté. D'abord dans l'ordre temporel, avec la croix d'or des solstices et des équinoxes solaires (or, couleur du soleil) sur champ ou ciel d'azur (bleu, couleur du ciel) qui détermine les 4 saisons du calendrier annuel (printemps, été, automne, hiver) dont les mois sont calculés à compter des 4 phases lunaires (couleur argent des clefs, couleur de la lune) premier quartier, pleine lune, dernier quartier, nouvelle lune.

     Puis dans l'ordre sidéral, avec l'orientation primordiale des 4 étoiles, à l'Est : Anatolè, à l'Ouest : Dusis, au Nord : Arctos, au Sud : Mézénobris, c'est à dire les 4 points cardinaux : A.D.A.M. sur lesquels sont axés les 4 fleuves  du paradis terrestre : Phison, Gihon, Tigre, Euphrate, dont les flux s'inversent pour rejoindre leur source au centre de la croix - le baptême du Christ Pantocrator - mystère de la rédemption et de régénération reliant le paradis terrestre au paradis céleste.

     Autrement dit, c'est la "voie ou voix" du juste Milieu, la bonne orientation à l'orient spirituel avec, "en pal" (du chef à la pointe) sur les équinoxes, le "decumanus" (= De Ca (jus) Manus = "dans les Mains de Dieu" ou Levée du Soleil) en équilibre sur le "cardo mundi" ("Charnière" ou Axe Terrestre et des Mondes), "en fasce" (de dextre à senestre) à l'horizon des solstices.

     Édification du Temple par la quadrature de la sphère céleste sur le cube terrestre - projection du ciel sur la terre - mise en harmonie de la Jérusalem d'en bas avec la Jérusalem d'en haut - pour l'avènement de la Finis Gloriae Mundi (la Fin de la Gloire du Monde).

     

    Terribilis est Locus Iste : Ce Lieu est Terrible ! :

     

     Cette idée centrale nous la retrouvons exprimée "en cœur" du blason de Jumièges, par la croisée de la croix qui désigne le centre sacré de l'abbaye en communication avec le ciel, sas et passage privilégié entre l'enfer, la terre et le paradis dont St-Pierre est le gardien ; reste à trouver les clefs qui ouvrent les portes de cette voie sacrée.

     

    Le Coeur de Lagnel !

     

    Les Divins Jumeaux ! : 

     

     Nous connaissons le mythe fondateur de Rome par Romulus et Rémus. Enfants jumeaux, ils furent bannis et abandonnés dans une corbeille [renvoi à Moïse] sur les eaux du Tibre, alors en crue, que les flots rejetèrent au nord-ouest du mont Palatin - cœur de Rome - sous un figuier, qu'une louve allaita aidé par un pic-vert [renvoi au "Loup Vert", cf. la légende de « L’Âne et du Loup-Vert » de Jumièges, analysée dans l’article de l’Orden de Chevalerie intitulé : The Alien Training !].

     Ayant appris à 18 ans, leur origine royale et divine, ils décident de fonder une ville c'est ainsi qu'ils choisissent le site du Palatin où le Tibre les a naguère déposés et où ils ont été sauvés par la louve et le pic-vert. Les Dieux, par le vol des oiseaux, désignent Romulus comme futur roi de la cité, aussitôt il trace à la charrue sur le Paladin le fossé qui entourera les murs, soulevant la charrue à l'emplacement des "portes". Mais Rémus, plein de rancune, franchit par bravade le sillon ainsi creusé : Romulus, insulté dans son œuvre sacrée, lui fend le crâne … [renvoi au Mythe des Fils Jumeaux Caïn et de Abel, cf. l’article de l’Orden de Chevalerie intitulé : Invasion ou Migration] … pour donner l'exemple. Ainsi était née Rome, sur les pentes de 7 collines, et par un baptême dans le sang.

     Si des similitudes avec le corpus légendaire de Jumièges apparaissent sur  plusieurs niveaux d'interprétation - notons simplement que le figuier, représentation de l'arbor mundi, "arbre du monde" ou axe cosmique, entre étrangement en résonance avec les armes d'Agnès Sorel (la "Dame de Beauté", favorite du roi Charles VII, dont le corps repose au château de Loches et le cœur dans une chapelle de l'abbaye de Jumièges) et qui portait : "d'argent au sureau de sinople" (il s'agit ici d'armes "parlantes", car en effet le mot sureau par un jeu de sonorité évoque Sorel ou Soreau autre orthographe de son patronyme) - et signalons que les divins jumeaux, princes et frères-royaux, se retrouvent sous l'aspect des Énervés de Jumièges. [qui est ainsi symboliquement désignée comme un reflet du Templum Castrum Romanum]. 

     Fils aînés de Clovis II et de Ste-Bathilde, roi et reine des Francs - les "Énervés" (anniversaire au 18 Mai) - entrés en rébellion contre le royaume, sont écartés du pouvoir et châtiés sévèrement par leur mère, qui les condamne à l'énervation des membres de manière à les rendre impotents. Abandonnés sur une embarcation sans gouvernail ou aviron, ils dérivent sur la Seine où, la Providence les fait accoster à l'abbaye de Jumièges. Accueillis et soignés par St-Philibert, ils se repentiront de leurs fautes en prenant l'habit des religieux, désormais ils reposent ensemble sous leur tombeau à "l'Abbaye des Énervés" de Jumièges.

     Comme le fossé dit de St-Philibert (fossé de défense fort ancien qui coupait la presqu'ile de Jumièges depuis la Seine au hameau de St-Paul jusqu'à la Seine à Yainville) vient à son tour nous le confirmer, il s'agit bien du même modèle-fondateur dont le mythe a été confirmé et affiné au cours des siècles.

     Cependant une autre réalité semble transparaître. Avec notamment l'équivalent, des divins Jumeaux Remulus et Rémus, que sont St-Pierre et St-Paul, fêtés le même jour, le 29 juin, dans la tradition chrétienne (dans la devise de Jumièges : "Aratro" = charrue, est donnée pour la "barque  de St-Pierre" et "Libro" = livre, pour l'attribut traditionnel de St-Paul, comme docteur de l'Église) ce qui élève notre vision jusqu'aux cieux, où nous voyons apparaître les jumeaux sidéraux Castor et Pollux de la constellation des Gémeaux (signe zodiacal imminent au solstice d'été de la St-Jean qui est la date fixée pour la cérémonie d’intronisation du « Loup-Vert » de la Saint Jean de Jumièges) … [cf. la légende de « L’Âne et du Loup-Vert » de Jumièges analysée dans l’article de l’Orden de Chevalerie intitulé : The Alien Training !] … Gémeaux ! : du latin "gemelli" = jumeaux : étymologie supposée de Jumièges.

      

    Ad Lapidem Currebat Olim Regina : « Vers la Pierre Jadis Courait la Reine » : 

     

    [Triple référence à la « Dame de Beauté » ! ]

     Jumièges terre de légendes, de mystères mais aussi de trésors.

     Comme le souligne Fulcanelli (Le Mystère des Cathédrales et les Demeures Philosophales) l’Âne (porteur du Christ et de sa Croix) et le Loup Vert (Vytriol Vert) de Jumièges …

    [cf. aussi la légende de « L’Âne et du Loup-Vert » de Jumièges analysée dans l’article de l’Orden de Chevalerie intitulé : The Alien Training !]

    … nous renvoient à l’ouverture hermétique de la Première Matière, tandis que l’ensemble légendaire de la statue de la Sainte Vierge, au Chêne Fourchu (Matéria Prima) ...

    [cf. « La légende de la Bonne Mère de Dieu » (P. Chéron - Yainville, 22 mai 1952, et l’article Ufo-Génpi intitulé : Libro et Aratro, au jour de la Toussaint 1997]

    ... et de Saint Philibert, de Sainte Austreberthe, de Gertrude la lavandière (renvoi aux fameuses "laveures" de Nicolas Flamel) etc, ... évoquent l’identité de la Matière Première ... (avec la Galle du Chêne, le Régule, le Rémora, ...  cf. Savinien de Cyrano dit de Bergerac et son Histoire comique des États et Empires de la Lune (1657), qui met en scène la bataille entre le rémora, l'animal-glaçon, et la salamandre, l'animal de feu, ...  Feu de la Terre  ... dont le pendant est le Dragon, ... Feu du Ciel ... cf. les Caissons Hermétiques du Château de Chambord) ... et de son cycle opératoire alchimique.

     C’est ainsi que le blason … « D'azur à la croix d'or, cantonnée de 4 clefs, adossées 2 à 2 d'argent. » … demeure fidèle à la Tradition, en nous offrant ... "Un" ... "Bien Précieux" ... et  ... ("Treize Particulier")  ... « Treize-Or » ! [cf. l’Article Ufo-Génpi intitulé : Libro et Aratro ]

    [La chapelle de la Bonne Mère de Dieu (ou encore dite « du Gros Ventre ») existe toujours dans la forêt de Jumièges-Maulévrier et la statue "achéropite" (non fabriquée de main d'homme) de la Vierge n'a plus quitté son sanctuaire original « du Chêne Fourchu et des Douze Chênes.]

     A l'origine, l'azur (ou bleu) dérive du sable (ou noir) héraldique et ce fut d'abord la couleur du deuil ou de la mort (les morts montent au ciel azuré) - ce qui explique que sur les Armes de Normandie, les 2 léopards d'or, sur champ de gueules (rouge) sont armés et lampassés d'azur, car le léopard (ou lion du paradis) est un fauve à l'appétit féroce, puissamment armé : pattes et gueule, capable de donner la mort pour attaquer ou défendre son territoire.

     Ainsi, le bleu/noir ou noir bleuté (dit tête de corbeau) représente en alchimie (art de transmutation des métaux "vils" en métaux "purs") l'œuvre au noir, le blanc (métal argent) correspond à l'œuvre au blanc, le jaune ou citrin (métal or) donne l'œuvre au jaune, opérations préparatoires à l'œuvre au rouge (ou Rebis) phase ultime et couronnement de l'Œuvre (noir/bleuté, blanc/argenté, jaune/citrin, rouge/rubis représentent les 4 régimes ou règnes essentiels de l'Art Royal).

     De même, si la croix représente le creuset (nom ancien : "crucible" de la racine "crux") les 4 clefs représentent les 4 éléments, opposés 2 à 2, à savoir : le feu/l'eau et la terre/l'air, ainsi que le double mouvement du « Solve et Coagula » (dissout et « Christ-Al-Lys ») opéré sur la « Matéria Prima » (matière première), de la calcination à la sublimation, dans l'élaboration du Grand Œuvre qui est la Pierre Philosophale (la Tabula Smaragdina ou Table d’Émeraude ou Pierre d’Émeraude du Porteur de Lumière, dans laquelle a été taillée la Sainte Coupe du Graal).

     Comme nous le rappelle la couronne qui timbre "royalement" le blason de l'abbaye de Jumièges (dont une autre étymologie supposée est : Gemmeticum, de gemma = gemme) à la façon d'un gemme ou d'un "Rebis" …

    ["Rebis" = "Chose Double" = Pierre "Christ-Al-Line" Philosophale et Al-Chymique, que signale la légende de la rédemption dérivante sur la Seine à Jumièges, de l’embarcation (vaisseau ou creuset des philosophes) des « Énervés Jumeaux », du latin "gemelli" = jumeaux : autre étymologie supposée de Jumièges, cf. l’Article Ufo-Génpi intitulé : Libro et Aratro]

    … qui tel un Rubis brille, d'un éclat vif et "vairé", comme :

    une (St) Pierre « Prés-des-Cieux ! »

     

    Près-des-Cieux  !

     

     

    Les Aliens dans la Chanson ! 

    [Rubrique Ufo-Génpi]

     

    Le Spleen des Vagabonds !

     

     Selon George Hunt-Williamson Les Voyageurs seraient des Hommes et des Femmes nés sur Terre mais d’origine extraterrestre. Qu’on nomme aussi les « Avatars ». [cf. l’article de l’Orden de Chevalerie intitulé : La Colonisation Extra terrestre de la Terre ! http://www.orden-de-chevalerie.org/la-colonisation-extraterrestre-de-la-terre-a127851742]

     

     Leur mission est d’aider les Humains, nés de l’union antédiluvienne de « Migrants Extraterrestres » (réincarnés ou hybridés) et de singes, en les éclairants sur le chemin, qui les conduira de la bestialité au divin.  

     Ces « Vagabonds » d’origine Extra-Terrestre mais Humains ont une vie des plus normale, jusqu’au jour où se produit le « déclic », et où ressurgit la conscience confuse de ne pas appartenir totalement à ce monde. Ce qui génère chez eux, souvent, une profonde détresse, jusqu’au moment où leur mission se rappelle totalement à eux, et dès l’instant, qu’ils comprennent  le véritable sens à donner à leur existence sur Terre.

     

     C’est ce Spleen ou « Profonde Vague à l’Âme Existentielle » qu’exprime la Chanson intitulée : « SOS d’un terrien en détresse » composée par Michel Berger et écrite par Luc Plamondon , en 1978 , pour l'opéra rock Starmania, et qui a été interprétée magnifiquement, la première fois, par Daniel Balavoine.

     


    SOS d’un terrien en détresse 

     

    Pourquoi je vis, pourquoi je meurs
    Pourquoi je ris, pourquoi je pleure
    Voici le S.O.S.
    D'un terrien en détresse
    J'ai jamais eu les pieds sur Terre
    J'aim'rais mieux être un oiseau
    J'suis mal dans ma peau

    J'voudrais voir le monde à l'envers
    Si jamais c'était plus beau
    Plus beau vu d'en haut
    D'en haut
    J'ai toujours confondu la vie
    Avec les bandes dessinées
    J'ai comme des envies de métamorphose
    Je sens quelque chose
    Qui m'attire
    Qui m'attire
    Qui m'attire vers le haut

    Au grand loto de l'univers
    J'ai pas tiré l'bon numéro
    J'suis mal dans ma peau
    J'ai pas envie d'être un robot
    Métro boulot dodo

    Pourquoi je vis, pourquoi je meurs
    Pourquoi je crie, pourquoi je pleure
    Je crois capter des ondes
    Venues d'un autre monde
    J'ai jamais eu les pieds sur Terre
    J'aim'rais mieux être un oiseau
    J'suis mal dans ma peau

    J'voudrais voir le monde à l'envers
    J'aim'rais mieux être un oiseau
    Dodo l'enfant do
     

     

    La Berceuse : "Dodo", qui appartient au cycle des "Berceuses du chat" (1915-1916), du célèbre compositeur et chef d'orchestre Igor Fiodorovitch Stravinski, illustre à "Merveille"...

     [cf. Les Aventures d'Alice au pays des merveilles (titre original : Alice's Adventures in Wonderland), est un roman, écrit en 1865, par Lewis Carroll, nom de plume de Charles Lutwidge Dodgson.]

    ... la phase préparatoire, au processus somnambulique de contact "dit alien", que les ufologues appellent, "pudiquement", une "Visite en Chambre", et qui est en réalité une emprise possessive des éthers ! [le "Dieu" Éther ou Aether (= brûler) est le fils des Ténèbres  (Érèbe) et de la Nuit (Nyx) ! ]

     

    Dodo

     

    Dodo, l'enfant do, l'enfant dormira bientôt

    Aujourd'hui, le chat [le Chasseur-Prédateur !] a mis son bel habit gris,

    Pour faire la chasse, la chasse aux souris.

    Dodo, l'enfant do, l'enfant dormira bientôt

    Ôtera son bel habit

    Si l'enfant n'est pas gentil

    Dodo, l'enfant do, dormira bientôt

     

     [« dodo » est un mot qui dérive du portugais doudo (actuellement doido), qui signifie fou, stupide, ... (le mot dodo est devenu un substantif signifiant : « idiot, imbécile, crétin », dans plusieurs langues) … et c'est ce qui caractérisait le comportement  de l’oiseau du même nom : « Dodo », qui est le Dronte (le « Raphus "Cucul"... latus ! » = qui porte un capuchon !) de l’île Maurice, et qui est apparenté aux pigeons (et dont le cri était : "dou dou" !) ... (tout un programme ! ... qui n'est pas sans évoquer celui, retenu, par les "New-Agers" ou par la plupart des "Para-Ufologues" actuels !)   ...   (Dans Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll, fait d'ailleurs apparaître un personnage "Dodo parlant" !) ... et s'il a aujourd’hui disparu, en moins d'un siècle après sa découverte, c'est bien parce qu’il était lent ... et parce qu'il ne se méfiait pas !  cf. Wikipédia].

     

     

    Le Chat-d'Eau-d'Ô !

     

     

    « Vulgaire, n'approche pas de cet ouvrage. Cet avis au lecteur est un chasse-coquin. Je l'aurais écrit en quatre langues, si je les avais sues, pour te dire en quatre langues, monstre sans tête et sans cœur, que tu es, de toutes les choses du monde, la plus abjecte, et que je serais même fâché de t'avoir chanté de trop bonnes injures, de peur de te donner du plaisir. … Cependant, ô vulgaire, j'estime si fort la clarté de ton beau génie que j'appréhende qu'après la lecture de cet ouvrage, tu ne saches pas encore de quoi l'auteur a parlé. Sache donc que c'est d'une Pomme, ...

    [cf. la Pomme ou « Pam » (diminutif : πᾶν (pân) et μέλι (mèli), = tout en miel … qui est la figuration de la « Noosphère »  (ou "Mondification" Alchymique !), (ou Para - Ufologique !), d’une entité, éthérée ou énergétique, ...  consulter à ce sujet les articles du blog de l'Orden de Chevalerie intitulés : L'Invasion Extraterrestre de la Terre ! - La Porte des Étoiles !]

    [La "Pomme", dont il s'agit ici, est, bien évidemment, le "Fruit Défendu" de l'Arbre du Paradis, ... celle d'Or du "Jardin des Hespérides", des "Pommiers" de l'Île d'Avalon ("Avalons" !), ... et des mêmes "Pommiers" qui sont les Soutiens Héraldiques des Armoiries de Normandie !] 

    ... qui n'est ni de Reinette ni de Capendu [Court-Pendu ou Court-Queue], mais d'un fruit qui a trop de solidité pour tes dents, bien qu'elles soient capables de tout mordre. Que si par hasard il te choque, je demande au ciel que ce soit si rudement que ta tête dure n'en soit pas à l'épreuve. L'Auteur ne m'en dédira pas : car il est l'antipode du fat, comme je souhaiterais, si tous les ignorants ne faisaient qu'un monstre, d'être au monde le seul Hercule de Bergerac.  »

     

     [« Au sot lecteur et non au sage » - Alexandre Hercule de Bergerac]

     

     

    Cire...Anneau !!

     

     

    « pendant que beaucoup joueront les Théurges ou les Sages Pacifiques espérant l’arrivée sur Terre des Trolls Gris extraterrestres [les Petits Gris] et préférant renoncer à toutes formes de mobilisation et de résistance sous l’influence des rats qui ont pactisé avec les éthers de l’Enfer les Anges [les Hommes à l’esprit angéliques] extraterrestres mobiliseront une Armée de Croisés pour contrer l’arrivée des Lézards extraterrestres de Sumer qui sont de retour pour envahir la Terre en l’an deux mille dix sept »

    [La Croisade ! ]

    [02/02/2017 Extraits au Code Source du Chapitre 03 Quatrain 51]

     

     Les Chevaliers Croisés !

     

     

     

    « 3/ The Alien Training !La Croisade Alien ! »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :