• Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse

    La Vision de Saint Jean de Patmos

     

    Si l'avènement des Quatre Cavaliers de l’Apocalypse,

    « … [à qui] le pouvoir fut donné [Indulgences de « Croixade »] sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée … »

    a été annoncé au Prophète Zacharie dans une vision où il vit des chars tirés par des chevaux roux, noirs, blancs, et pie c’est évidemment pour souligner leur dimension véritable,

    qui est « Eschatologique » :

    «… Prenant la parole [Zacharie] [dit] à l’Ange qui [lui] parlait :

    Que signifie ceux-ci mon Seigneur ?

     L’Ange me répondit :

    ... Ces Quatre Vents du Ciel [évocation des Quatre Vivants du Tétramorphe] s’avancent après s’être tenus devant le Seigneur de toute la terre [le Roy du Monde].

    Vigoureux, ils avançaient, impatients de parcourir la terre. Il leur dit : Allez parcourir la terre. Et ils parcoururent la terre.

    … Vois, ceux qui s’avancent vers le pays du nord vont faire descendre mon esprit dans le pays du nord … »

     

    Paul de Saint Hilaire [Les Sceaux Templiers de Paul de Saint-Hilaire, Pardès 1991] Insiste directement sur l’équivalence ou correspondance allégoriques des Chevaux [avec les Couleurs distinctes de leur Robe] et les Quatre  "Modèles" des Ordres de Chevalerie;

     « … L’ambivalence [du sceau] dans la symbolique médiévale, à la fois marque du commandement et gardien du secret, n’est nulle part mieux mise en évidence que dans l’Apocalypse de Jean. ...

    La clé, l’objet même de ce texte sacré, "le plus Fantastique de tous les Temps", n’est autre qu’un livre Scellé Sept fois, qui renferme le secret de la « Fin du Monde ... »

    [non pas sa Destruction mais à l’inverse (sa Révélation = Apocalypse en grec) afin d'accomplir sa Finalité, sa « Manifestation Finalisée »].

     

    Livre des 7 sceaux au champ cyanné

     

    « ... Il ne peut être ouvert, ce volume mystérieux et terrible, que par un être revêtu de l’entière Autorité Divine [le Réveil du Grand Monarque aux Lys] en l’occurrence [celle de] "l’Agneau".

    Or l’Agnus Dei est précisément avec dix neuf empreintes connues, le sceau le plus commun dont le Temple ait usé [ce qui le Désigne Lui, ou son Représentant, comme le Bras Armé de l'Agneau de Dieu] ... ».

     AGNUS DEI

    « [de fait] ...  Dans la prophétie johannique, à chacun des quatre premiers sceaux brisés par l’Agneau-Dieu, surgit un Cheval, distingué par la couleur de sa robe ... » [Les Sceaux Templiers de Paul de Saint Hilaire, Pardès 1991]

    Écoutons avec attention les précisions données par Paul de Saint Hilaire :

    « … Le cardinal de Vitry, évêque [Saint-Jean] d’Acre puis patriarche de Jérusalem, a interprété le sens de cette image dans son trente-septième sermon, adressé aux Templiers se battant en Palestine.

    Les quatre cavaliers de Zacharie ou bien de l’Apocalypse [ explique-t-il]  représentent les grands Ordres Militaires et Hospitaliers défendant la Chrétienté :

    La teinte de leur Monture est celle de la Croix de leurs manteaux :

    le Rouge pour les Templiers :

    Banneret à la croix des pauvres chevaliers du Christ

    le Blanc pour les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem :

    Banneret à la croix des chevaliers de Saint Jean de Jérusalem

    le Noir pour les Frères Teutoniques :

    Banneret à la croix des chevaliers de Sainte Marie des Allemands

    quant au cheval Pommelé [Varius selon Zacharie, Pallidus d’après Saint Jean de Patmos] il désigne les divers Ordres luttant en Espagne, Prusse et Livonie.

    Au Temple donc est attribué le Rouge Feu, la robe couleur Bai d’un cheval qu’on appelait alors Bayart ou Bayard … 

    … c’était le seul [cheval] selon  la geste des Quatre fils Aymon [Bayart est le nom du légendaire  Cheval-Fée assez fort pour porter en croupe les Quatre Frères Aymon] capable d’emporter en croupe un second combattant lourdement armé …

    … n’est-ce pas là « Symbolisée » toute la mission [Double] de l’Ordre [d'une part] Militaire et [et d'autre part]  Religieux du Temple ? ... »

     

    Les Trois Mousquetaires du Roy [qui sont Quatre]

    Faisons une pause.

    Si on suit bien Paul de Saint Hilaire :

    Les quatre « Cavaliers » ou les quatre « Chevaux » font directement allusion sous le mode allégorique :

    à Quatre grands « Types » de Chevaliers ou Ordres «Frères» en Chevalerie,

    qui sont tous animés par le même idéal de base : incarner le Service de l’Orden de Chevalerie, et qui correspondent aussi, par reflet, aux « Quatre Vivants du Trétramorphe ».

    C’est « l’archétype » que « véhicule » le Cheval-Fée Bayart avec les Quatre Frères Aymon qui sont dans la chanson de geste les "Parfaits et Fidèles Serviteurs de l’Orden".

    C’est aussi « l’idée » qui a été « imagée » par Alexandre Dumas dans sa « Trilogie » :

    [Les Trois Mousquetaires, Vingt ans après et le Vicomte de Bragelonne]

    des « Quatre Mousquetaires du Roy », avec les différentes « typologies » de ses « Modernes et Nouveaux Héros de Cape et d’É pée » que sont :

    « d'Artagnan » [qui est ambitieux, mais aussi solidaire et fraternel prêt à tous sacrifier pour ses amis et pour celle qu’il aime]

    « Aramis » [qui est « noble » soigné et séduisant « romantique », mais qui a aussi l’esprit martial et la vocation religieuse]

    « Porthos » [qui est vaniteux car doué d’une force herculéenne, mais simple joviale et «bon vivant», sans sophistication et délicatesse, rude et bon, et qui incarne l’ami serviable et fidèle  »

    et  « Athos » [qui est « l’Ainé » et le plus « secret », fine lame et fin d’esprit,  et qui défend « l’Honneur » du Roy avec fougue et passion];

    de « Sur…Croix » l’accent est mis par Alexandre Dumas sur leur capacité à «concilier» et à harmoniser les «opposés», apparemment contradictoires,

    mais en réalité complémentaires; c’est ce qui fait, du reste, toute la « richesse » et la « profondeur » des caractères de ses personnages.

    C’est bien évidemment la « Vertu » essentielle de l’Orden de Chevalerie  «Réconcilier et Harmoniser».

     

    Les Cavaliers Jumeaux

    Et c’est "l’Enseigne" de l’étendard de l’Ordre du Temple : le gonfanon Baussant [Beau…Sang] [et qui est si terrible pour les infidèles à Dieu, dont le nom est « Amour »] :

    Banneret Beau Sang de l'Ordre du Christ

    Et dont, le « Magister Templi » [le « Magister Humilis »] utilisait le « tube » ou sceau à « la Coupole du Temple du Seigneur » de Jérusalem,

    pour clairement signifier le « Dessein » véritable de l’Ordre du Temple :

    « Réaliser sur Terre » la Jérusalem Céleste :

    DE TEMPLO CHRISTI 

    Tandis que [l’Humilis Preceptor Procurator], le Visiteur  Cismarin [« d'Outre-Mer » à ne pas confondre avec « d’En Deçà la Mer »] qui soulageait le « Magister » dans l’administration des biens de l’Ordre en Europe, portait le sceau :

    aux « Cavaliers Jumeaux » ;

    et c’est évidemment pour insister sur la double vocation du :

     Combat Séculier et de l’Engagement Régulier de l’Ordre du Temple, pour y Parvenir :

    Les deux cavaliers

    Mais écoutons à nouveau le cardinal de Vitry qui s’adresse, dans un autre sermon, aux Frères du Temple :

    [cf . Les Sceaux Templiers de Paul de Saint-Hilaire … Pardès 1991]

    et qui lui, en donne une interprétation énigmatique :

     

    « … Vous êtes [vous les Chevaliers du Temple] semblables à cet homme sage Riche mais Aveugle [à la lumière qui profane la Vérité], qui avait longtemps vécu sous le joug d’un seigneur tyrannique, et redoutable et qui avait secrètement transféré tous ses biens à l’étranger.

    Il s’était toutefois réservé un Bayart et fit monter avec lui en selle un jeune homme, chargé de guider la monture et de lui indiquer le chemin.

    Chevauchant ainsi, le seigneur tyrannique ordonna à l’un de ses gens de poursuivre ceux qui avaient osé se soustraire à son autorité.

    Le jeune dit : voilà que quelqu’un nous pourchasse sur un Cheval Noir afin de se saisir de nous !

    L’aveugle lui répondit : Grâce à Dieu nous nous évaderons, et donnant de l’éperon, il distança le Cheval Noir.

    Peu après, le jeune homme avertit à nouveau son maître : voilà qu’un Cavalier nous suit sur une Monture Blanche et qu’il approche déjà .

    L’aveugle répliqua : ne crains rien ! avec l’Aide de Dieu nous échapperons; et excitant vigoureusement son cheval à coups d’éperons, il fit augmenter l’allure et sema le Cheval Blanc.

    Cependant au bout d’un temps, le jeune homme interpella son maître : voici qu’un poursuivant plus rapide encore nous rattrape et va nous appréhender.

    L’aveugle demanda : sur quel Cheval est-il Monté ?

    Son jeune compagnon répondit : un Cheval Bai fort et pareil au nôtre; alors il eut peur et dit à son jeune guide : quitte cette Route Pavée !

    Ceci fait, le poursuivant se rapprocha encore, comme le jeune homme criait : Il peut presque nous saisir ! l’aveugle rétorqua : dirige le Bayart à travers cette rivière et empruntons les chemins boueux !  Celui qui les talonnait ne put les pourchasser plus avant, et le Chevalier Aveugle fut hors de danger.

     

    Le Principe du Tiers Inclus

    En fait, l’allégorie se résout d’elle-même, par la « Signe…Fiance » des Couleurs qui sont les Robes [ou Vêtures] des Chevaux.

    Les « Cavaliers » Blanc et Noir sont ceux qui restent prisonniers de la pensée  « Luciférienne », celle « qui ne brille que dans la "Ténèbre" Extérieure ».

    [la pensée « Personnelle Individualiste »]

    « l’Unique Cavalier poursuivant », au Cheval « Bai » ou « Rouge », c’est celui qui reste « prisonnier » du « Rigorisme » et qui suit « la route toute tracée et pavée des fausses bonnes intentions » du « Fonctionnel Exclusif ».

    [la pensée « Fonctionnel Collectiviste »]

    Et si, le « Bayart », au cheval « Bai » ou « Rouge » :

    aux « Deux … Cheval…Liés … Jumeaux » trouve le Salut,

    c’est par la  « Grâce » de « l’Aide Providence Ciel » Inclusive du Pontificat.

    [la pensée « Collègiale Impersonnelle »]

    qui ouvre un  « Pont »  au  « Feu de l’Esprit »  du Seigneur où 

    ... « l’Or…y…Flamme » …

     

    l'Oryflamme

     

     

    « Le Roi … [Très Chrétien] … Du MondeLa Guerre à la Religion »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :