• Chair à Canon et Âme à Démon

    «Où donc, Seigneur ?». Il leur répondit: «Là où il y a un Corps, là aussi se rassembleront les Vautours». [Luc 17.37]

     

    Les V...Sceaux

     

    Les Charognards

     

    Certains ufologues comme Fabrice Bonvin [Cf. Ovnis Les Agents du Changement. Le Temps Présent - 2014] se sont aperçu de la connexion des fameuses Vagues d’Ovnis et Conflits Militaires et Crises Politiques ou Troubles Sociaux graves sur Terre, citons cet auteur prolixe :

     

    «L’histoire a montré que les apparitions d’Ovnis surviennent généralement par vagues. Citons les principales Vagues d’Ovnis : 1947 (États-Unis), 1952 (États-Unis), 1954 (France, Italie), 1957 (États-Unis, Brésil, Japon), 1966 (États-Unis, Brésil), 1973/1974 (États-Unis, Australie, France, Italie), 1978 (Amérique du Sud, Australie, Italie), 1989 (Russie, Canada), 1990 (Belgique, France), 1998 (Chili), 2001 (Argentine)

     

    Les observateurs attentifs notent que ces concentrations d’Ovnis se déroulent au cours de périodes charnières, marquées par de graves tensions internationales. En particulier durant la guerre froide, ces crises ont exacerbé l’instabilité des relations internationales et multipliés les risques d’un conflit nucléaire. Voici quelques repères :

    La grande vague qui touche l’Europe en 1954, en particulier la France et l’Italie se déroule alors que cette année représente «l’année de danger maximum» d’une attaque nucléaire russe, comme en témoigne une directive du conseil national de sécurité (NSC-68) rédigée par Paul Nitze, éminent spécialiste en stratégie nucléaire.

     

    En 1957, une importante vague d’Ovnis touche les États-Unis tandis que l’URSS procède dans le Pacifique à des essais réussis de missile intercontinentaux et lance le 4 octobre 1957, le premier satellite artificiel, le «spoutnik»

     

    [spoutnik = soupière, ça sonne comme un appel «à la soupe !» non ? voir la suite de cet article pour apprécier tout le sel sulfureux et la saveur de ce «con…dit…ment»]

     

    La vague de 1973 survient alors que les troupes égyptiennes franchissent le canal de Suez, le 6 octobre 1973. Au même moment, l’armée syrienne, avec l’aide d’unités irakiennes, pénètre dans la zone d’occupation israélienne du Golan. La tension internationale est alors à son comble.

     

    Les impressionnantes vagues d’Ovnis de 1989-1991, qui touchent la Belgique, la Russie, le Canada, ainsi que certaines parties des États-Unis coïncident avec une période critique de l’histoire, riche en bouleversements. On se souviendra de l’effondrement du bloc de l’Est, symbolisé par la chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989. Le démantèlement de l’URSS secouera l’échiquier politique de nombreux pays, dont la Roumanie qui assistera au renversement et à l’exécution de son président, Nicolae Ceausescu, en décembre 1989. Alors que l’opinion publique, incrédule, assiste à ces événements, les États-Unis envahissent Panama avant d’intervenir en Irak, au début de l’année 1991. Rarement autant de crises se sont concentrées sur une période si courte, coïncidant avec d’intenses manifestations d’Ovni d’un continent à l’autre.

     

    Signalons que la fin de la guerre froide n’a pas modifié les paramètres de l’Interventionnisme Ovni. Les crises, les tensions et menaces écologiques subsistent. Par exemple, les observations d’Ovnis et les mutilations de bétail se multiplient en Argentine depuis que le pays connaît une profonde crise politico-économique, qui s’est déclarée en 1998.»

     

    Fabrice Bonvin a, indéniablement, raison il y a bien une relation, entre les Ovnis et les «Crises et les Tensions», mais là, où il a tort, c’est dans l’interprétation essentielle, qu’il fait de ce lien :

     

    Tout, comme les autres ufologues, qui s’aveuglent avec leur parti-pris des Extraterrestres «Angéliques» [double syndrome : celui de l'arbre qui cache la forêt, ou plutôt la "Jungle", accompagné et aggravé, de celui de Stockholm !], Fabrice Bonvin cherche «à nous persuader» que les Ovnis observés sont, en fait, envoyés par l’Intelligence Supraterrestre «Gaya», pour «contrôler» et surveiller nos agissements, et tous ceci ; soi-disant, à des fins uniquement pédagogiques et pour susciter chez ses plus mauvais «enfants», que nous sommes, nous, les humains, une prise de conscience salvatrice sur les risques que nous faisons courir à la Terre et à la Vie en générale.

     

    Luth...Faux...au...Logis

     

     

    [vision fort séduisante et pas totalement infondée, car même si elle se vérifie en partie, et partiellement aussi avec le phénomène dit des «Crop Circles», elle est aussi contredite par d’autres manifestations ufologiques, comme par exemple les agissements malveillants des «Men in Black», les mutilations ou les tortures des humains, et les disparitions et les captures des avions militaires ou civils, par des ovnis, cette théorie, est donc, fausse dans son exclusivité, et elle a surtout pour «désagréable» conséquence et inconvénient majeur de servir de prisme déformant aux apparitions d’Ovnis, en masquant, la réalité de leurs manifestations, qui est beaucoup moins bienveillante et sympathique, à l’encontre de l’humanité, que voudrait nous le faire croire Fabrice Bonvin]

     

    Puisque, si, à l’évidence, le suivi de près, des «Ovnis», des événements dramatiques «de notre histoire», est très vif, ce n’est certainement pas pour un «voyeurisme morbide pseudo éducatif», mais par intérêt immédiat et pour une raison vitale.

     

    Les Anciens, les Ancêtres et les Aînés de l’Orden de Chevalerie, nous révèlent, en effet l’existence «d’Entités Polymorphes» [qui peuvent prendre toutes les formes et revêtir n'importe quelle apparence] et aussi, expliquent leur motivation réelle, qui est la prédation directe.

     

    De fait, les «Conflits et les Tensions» génèrent de puissantes «effluves émotionnelles» qui agissent sur ces «Entités»; comme des «pompes aspirantes», les attisent et les attirent, et dont elles se nourrissent, et se délectent, à la manière des vautours et des hyènes, qui sont aimantés par l’odeur du sang. 

     

    C’est, d’ailleurs, le comportement typique, des Harpyes, des Goules, des Tarasques, des Tulpas, des Stryges, des Succubes, des Incubes, des Lémuriens, des Bodachs, des Hydres, des Gnomes, des Wampires, des Hybrides, des Mutants, des Lamies, des Avatars, et autres symbiotes du même genre.

     

    [signalons au passage que la Tradition de l’Orden de Chevalerie les nomme, aussi, les «Crabes de Vénus» et les «Rats de Mars», ce qui rappelle, certaines autres connexions, comme la simultanéité, de la proximité de la planète Mars, à la Terre, avec l’apparition de ces Vagues d’Ovnis, et ce qui nous éclaire également, sur la mauvaise réputation attribuée, jadis, à l’apparition des «Comètes» (et autres "bolides"ou supposés tels !) comme annonciatrices (ou signes d'alarme et avant-coureurs de catastrophes, de troubles, de morts ou de "des...astres" ) et «vecteurs» de la venue, de ce genre de «Parasites Aliens» !]

     

    La Come...Etres

     

    Les Messes Noires

     

    Cette «Prédation Actuelle», n’est évidemment pas nouvelle et "étrangère", car, en réalité, parallèle et "cocon...mite...hante", à ces agissements macabres, à ces crimes de masses [guerres, holocaustes, catastrophes humanitaires et écologiques], à ces pratiques et tortures barbares et meurtrières «d’une autre époque» [mais néanmoins de plus en plus prégnante à la notre !],

     

    et, à ces sacrifices [et viols] d’humains et d’animaux, de ces fausses «ou Anti-Religions» pratiqués et exécutés par des dégénérés démoniaques, qui [escomptaient] et escomptent [encore et toujours] avec ces «Messes Noires» attirer ces «Entités» [Terrestres et Aliens], pour obtenir leur aide, récupérer leur soutien, et bénéficier de leurs puissances occultes.

     

    Les Crabes...Beaux

     

    « Le Leurre dans le LeurreLa Prophétie des Papes ... (et des Anti-Papes) »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :