• La veillée d'armes

    LVEILLÉE D'ARMES

    « Sans Veillée ... point de Chevalier »

    Avant de recevoir « L'ADOUBEMENT » de la Chevalerie

    l'Aspirant à l' Orden doit recevoir :

    « L'ADOMBREMENT » des Trois Cercles des Ancêtres des Anciens et des Aînés :

     

    Les XXIV Foudres

     

    Dûment formé à « l' Éthique » [à la Vie] de la Chevalerie sous la tutelle de son Parrain, comme :

    « … Tristan [qui a] appris à chevaucher, à respecter les règles de la Chevalerie, à sauter, nager, courir, lancer la pierre, manier l'écu et la lance, les diverses sortes d'art et d'escrime, l'art de vénerie et de fauconnerie, tous les honnêtes ébats recommandés pour fuir l'oisiveté, mère des vices, et en même temps les usages de la courtoisie et les vertus requises au franc homme : honneur, fidélité, hardiesse, débonnaireté, démener grande largesse, parler avec mesure, ne blâmer personne à la légère, éviter les fous et servir les Dames ». [Tristan et Iseut. Source Wilkipédia] 

     

    L' Aspirant à la Chevalerie doit enfin se soumettre :

    « une Nuit Complète » à l'ultime épreuve « de la Veillée d'Armes » donc il doit sortir Seul et Victorieux ou renoncer à jamais à l' Orden.

     

    Son Parrain le Chapitre Savamment :

    « Mon Fils :

    … TERRIBILIS EST LOCUS ISTE … »

    [Ce Lieu est Terrible, Extra...Ordinaire et Fabuleux]

    « Cette nuit, tu regagneras le « Vaisseau » et tu la passeras :

    à la « ressemble...lance » de celle de Jacob [qui passa le gué du Yabboq] et qui resta seul à lutter contre un inconnu jusqu'au lever de l'aurore ...

     Rappelle toi :

    [Jacob] ... resta seul. Quelqu'un lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore. Voyant qu'il ne le maîtrisait pas, il le frappa à l'emboîture de la hanche, et la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui. Il dit : Lâche-moi, car l'aurore est levée, mais Jacob répondit : Je ne te lâcherai pas, que tu ne m'aies béni. Il lui demanda : Quel est ton nom ? - Jacob ... répondit-il.

    Il reprit : On ne t'appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as été fort contre Dieu et contre tous les hommes et tu l'as emporté. Jacob fit cette demande : Révèle-moi ton nom, je te prie, mais il répondit : Et pourquoi me demandes-tu mon nom ? et, là même, il le bénit.

    Jacob donna à cet endroit le nom de Penuel, car, dit-il, j'ai vu Dieu face à face et j'ai eu la vie sauve. Au lever du Soleil, il avait passé Penuel et il boitait de la hanche ». [Genèse 32, 24-32. Source Wikipédia]

     

    L'Ange

     

    Les Anges

     

    « Mon Fils :

    le Soleil va bientôt se coucher,

    as tu embrassé tes Parents,

    as tu fait tes « à...Dieu » auprès de tes Amis, 

    et as tu bien recommandé ton Âme au Ciel ?

     

    Vas !

    Et, quand tu verras les derniers rayons du Soleil Couchant, au moment où la porte du « Vaisseau » se refermera sur toi, comme se referme la Pierre Tombale … »

     

    « Mon Fils :

    N'oublie pas ceci :

    tu n'appartiendras plus qu'à la Nuit ... 

    et la Nuit ... Elle … n'appartient qu'aux ... « Anges » …

     

     La veillée d'armes

    « Le tournoi chevaleresqueLa Milice Terrestre et la Milice Céleste »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :