• Les Enquerres Ufologiques

    « Jacob quitta Beer-Sheva, vers Haran. Il arriva en ce lieu et y resta pour la nuit car le soleil s'était couché. Prenant une des pierres de l'endroit, il la mit sous sa tête et s'allongea pour dormir. Et il rêva qu'il y avait une échelle reposant sur la terre et dont l'autre extrémité atteignait le ciel ; et il aperçut les anges de Dieu qui la montaient et la descendaient ! Et il vit Dieu qui se trouvait en haut [ou à ses côtés] et qui lui disait : « Je suis Dieu, le Dieu d’Abraham et le Dieu d’Isaac ton père ; la terre sur laquelle tu reposes, je la donnerai à toi et à tes descendants ; et tes descendants seront comme la poussière de la terre, et ils s’établiront vers l’ouest et vers l’est, vers le nord et vers le sud ; et par toi et tes descendants, toutes les familles sur la terre seront bénies. Vois, je suis avec toi et te protégerai là où que tu ailles, et je te ramènerai à cette terre ; car je ne te laisserai pas tant que je n'aurai pas accompli tout ce dont je viens de te parler. » Jacob se réveilla alors de son sommeil et dit : « Sûrement Dieu est présent ici et je ne le sais pas. » et il était effrayé et dit : « Il n’y a rien que la maison de Dieu et ceci est la porte du ciel. »

     

    Livre de la Genèse (28:11-19)

     

    SI JE T'OUBLIE...

     

    Les Enquerres Héraldiques 

     

    En Héraldique, l'expression Armes à enquerre, ou parfois Armes fausses, est utilisée pour qualifier les armes qui ne sont pas selon les règles ordinaires du blason, plus particulièrement la règle dite « de contrariété des couleurs », et qui offrent métal sur métal [comme les Armes du Royaume de Jérusalem : d'argent, à la croix potencée d'or, cantonnée de quatre croisettes du même.], ou couleur sur couleur, faites ainsi, selon certains, pour attirer l'attention sur un fait remarquable dont on doit s'enquérir, mais qui, la plupart du temps, n'est qu'une façon « polie » de signaler une entorse fautive. [Source. Wilkipédia],

     

    En ufologie, ou avec "les phénomènes" suggérant de possibles manifestations d’Intelligences Non Humaines (INH), comme les appelle le « Chasseur d'Ovnis » Jean-Marie Bigorne (L'article du blog de l'Orden de Chevalerie intitulé « La Cryptophanie »), nous rencontrons, couremment, cette façon « policée » d'attirer notre attention, sur un fait remarquable, et dont on doit s'enquérir  ...

    Ces  « intelligences »  s'expriment donc d'une manière "hyperbolique", dans la « frange » de notre environnement, là où la pluralité des Mondes sont régulièrement « en Contact », et en partuclier, à l'occasion de ce que JMB nomme les « Rencontres Très Rapprochées ».

     

    Les Enquerres Ufologiques 

     

    On les identifie comme des anomalies ou comme des incongruités incompatibles, ou particulièrement dérangeantes, pour « la conception ou la représentation admise » et, parait-il, "conventionnelle" des Visiteurs Extraterrestres en « villégiature » sur notre planète...

     

    Et pendant longtemps [comme le fait remarquer JMB] les partisans de l’Hypothèse Extraterrestre au Premier Degré, les ont gommées ou évacuées en considérant qu'elles résultaient d'un possible choc psychologique des témoins ou d'une exagération de personnes à tendance mystique...

     

    Car, il fallait rester [soi-disant !] dans un esprit de crédibilité et de respect global des lois physiques connues,

     

    [au détriment de la réalité des faits, et d'une « vérité » « d'ordre psychique et spirituel » qu'il fallait prioritairement et surtout dissimuler !]

     

    par rapport aux scientifiques, que l'on voulait à tout prix intéresser au phénomène. Il fallait [donc] publier que des récits relatifs, à d'éventuels visiteurs venus d'outre-espace à l'aide d'appareils utilisant une technologie futuriste, qui restait à découvrir...

     

    [Heureusement, que l'astrophysicien et physicien Jean-Pierre Petit ne les a pas suivi (tout en les suivant !) car il n'aurait jamais mis au point ses travaux sur la magnétohydrodynamique (MHD) à partir de ses études ufologiques, et dont il faut saluer le génie, et en plus, le courage, puisqu'encore aujourd'hui il continue à les payer très cher !]

     

    [c'est comme ça qu'on est passé allègrement de l’Hypothèse Extraterrestre au Premier Degré dite du « nuts and bolts » ou « écrous et boulons » à celle du Second Degré ! en faisant intervenir un certain nombre de principes ou de lois nouvelles, qu'on inventait, au fur et à mesure, pour mieux « dissimuler » ces « évidences perturbatrices » du consensus « laïc et scientiste » près-établi.

     

    (comme par exemple le facteur d'OZ : « qui permet de supposer que certaines « créatures » sont capables de manipuler, au premier degré, notre réalité ou la perception que nous en avons. » ou la loi de Clarke : « toute science avancée passe pour de la magie, aux yeux d’une civilisation, qui ne la maîtrise pas ». )

     

    Citons, aussi, pour le « Fun » et pour reconnaître toute la subtilité [Sup-Utilité !] de certains ufologues, la fameuse loi en oxymore de Pierre Guérin, de 1973, astrophysicien au CNRS, et qui stipule : 

     

    « En ufologie, toute loi une fois découverte et démontrée, est aussitôt réfutée par les observations suivantes ! »,

     

    et pour être "direct", comme la rappelle JMB, Pierre Guérin lui-même affirmait, qu'en la matière [Ufologique !] :

     « L'absence de preuve n'est pas une preuve de l'absence... »

     

    Et même si, par ailleurs … certains autres, comme par exemple : Jacques Vallée ... [malgré les considérables avancées que ses travaux ont permis, sans doute bien imspirées, (quoique "triées sur le volet !") par les découvertes de l'enquête de John A. Keel.  Cf . La Prophétie des Ombre. Une histoire vraie. Et l'article du blog de l'Orden de Chevalerie intitulé : La Guerre des Mondes.] ... et peut-être Jean Sider [mais à la Pierre Guérin "par antiphrase" ! Cf. Les articles du blog de l'Orden de Chevalerie intitulé : La Lunatic Fringe.], et plus tardivement Fabrice Bonvin [Cf. Les articles du blog de l'Orden de Chevalerie intitulés : Gog et Magog - et Chair à Canon et Âme à Démon], se sont laissés isoler dans des théories trop exclusives : de « systèmes de contrôle », impénétrables (d'auto-reniement pédagogique !?!) afin, justement, de rendre compte des incohérences et de la versatilité observée des phénomènes dits « ovnis »,  ...

     

    [ce qui est, également une prise de position, très opportune et bien commode, pour ne pas approfondir, trop en avant ! les dimensions « psychologiques » (même si elles sont admises ou défendues par eux !) … ]

     

    ... car [elles aussi !] sont [néanmoins] partielles et partiales [tout comme les "pseudo-explications" "socio-psychologiques"], et qu'elles servent surtout, de paravent pour « masquer » - avant tout ,  le plan « spirituel et donc "religieux" » qui pourrait bien relier, fondalementallement, toutes ces apparitions, ou manifestations : « non ou mal-identifiées »,

     

    ... et également, parce qu'ils - ne veulent et/ou ne peuvent pas - reconnaître [ce plan "spirituel"], étant eux-mêmes, "prisonniers" des « champions » de la  fausse "indépendance scientiste", et pris en "otages" par les « grands prêtres» de la "chimérique neutralité" laïque, qui, l'une comme l'autre, apparaissent  ...

     

    ... ["tous les comptes faits" !]

    ... comme la manifestation d'un "militantisme" anti-religieux et le "culte" d'un Athéisme ... non-reconnus !

     

    ... et, qui, "dès le départ" et "jusqu'à l'arrivée", sont bien entretenus ou désservis, par la plupart des ufologues ... qui se laissent enfermer ainsi ...  dans ce piège virtuel ... [par réflexe de défense, automatisme de penser, self-persuasion, ou aveuglement (?)]

     

    1/ craignant sans-doute de commettre "l'Irréparable" : franchir le "Rubicon"  qui "sépare" le Profane du Sacré,

     

    2/ ou de commettre ... à cette occasion ...  le "Crime de Lès-Majesté" : changer de Paradigme : en passant du "Mode de Réflexion Artificiel Moderne" au "Mode de Penser Traditionnel Naturel" ...

     

    [pour s'assurer ou se rassurer eux-mêmes ?!]

     

    Cette approche, volontaire, ou inconsciente : d'un activisme "intégriste" et  "Laïcisant", est par définition - et par principe - exclusive et éliminatrice, car « orientée » et partisane...

     

    Elle est, donc, réductrice ... et elle obscurcie, ipso facto, la compréhension et l'intelligibilité des "contacts" de nature extraterrestre ou non [des Ovnis], puisque, par sa vision et dans sa perspective , elle « biaise » la lecture des "faits", en  édulcorant leur interprétation ... 

     

    Et c'est ainsi, que  nous "retrouvons" les faits ufologiques les plus "dérangeants", [dans beaucoup de rapports d'enquête ou les compte-rendus interprétatifs] gommés, sélectionnés, triés, émondés, tronqués, schématisés, simplifiés, déformés, caricaturés ou simplement "re-transcrits" en « Ombres Chinoises » [et où ils ne sont plus que les "ombres" d'eux-mêmes !] et ceci,  afin de coller, bien-sur, toujours au plus près, à la "politiquement-correcte-pensée-agnostique" dominante et "dé(s)...mon...isée" !

     

    Mais si... et à contrario ...

     .. à "l'éclair...rage" "numineux" de la Cryptophanie ...

    [Du grec ancien kruptós « couvert, caché » et phan, « apparition, révélation ou manifestation » = "qui révèle ce qui est caché". (Cf. aussi l'article du blog de la Chevalerie de l'Orden intitulé « La Cryptophanie »)

     

    [et à la manière de JMB ou à la façon de JPP !]

     

    ... nous aurions "la largesse, la largeur et la hauteur d'esprit", la volonté, la détermination, la persévérance, le courage ... de suivre la "Signalétique", de toutes ces « Enquerres Ufologiques » , sans parti-pris, ni sectarisme, réflexisme et dogmatisme,  ["idéologiques", "scientistes", "philosophiques", "religieux" ] ...

     

    Nous verrions, un peu plus clairement, et sous un jour certainement différent, toutes ces manifestations ou apparitions ufologiques, d'origines extraterrestres et/ou pas !

     

    Projection Privée (Film/Lem X)

     

    [Filem = le « Fils...(qui)...Aime » ou "Filiation" du "X"  ou Croix de Résurrection, et signe du "Sautoir" Héraldique qui permet de sur-monter les obstacles, et d'aller plus loin et plus haut ! » ]

     

    Si il y a un cas ufologique remarquable,

     

    [et qui a bien mérité d'être qualifié « le plus étonnant de tous », car, en plus de son histoire exceptionnelle, il est exemplaire par la spécificité de ses anomalies ou de ses « Enquerres Ufologiques », qui sont autant de « Signaux », pour « Nous Faire Signe » et nous enseigner (nous "En-Saigner" comme Antonio voir ci-après !) ]

     

    c'est évidemment celui du « Caboclo » (qui a des ancêtres indiens et portugais) et jeune fermier brésilien de 23 ans, célibataire, Antonio Villas Boas, qui vivait dans le Minas Gerais auprès de l'Etat de Sao Paulo. [Cf. Les apparitions Ovni BD de Jacques Lob et Robert Gigi. Dargaud Editeur. 1979]

     

    [pour nous « mettre en bouche ! » commençons donc par un petit exercice de « correspondances analogiques » et de « jeu de mots », qui, c'est bien connu, sont des « Jeux de l'Esprit ! »,

     

    d'abord avec le mot :

    Caboclo (« Cabot ...Clos ») : est (si on le veut bien !) « le chien du clos (champ clos ou jardin clos paradisiaque) » ou [de même !] en latin chien = « Canis » = Khan...(d ')...Ys (Ys = l'image du ou d'un paradis perdu), ce qui renvoie au « Roi ou Souverain » qui s'ignore ou qui « sommeille » « sous l'eau (les « Eaux Vivantes d'en Bas » c'est à dire l'Humanité ) de la Mer (Mère) originelle et primordiale d'Ys ».

     

    Ensuite avec le « nom de baptême » :

    Antonio, qui est bien « l'Antoine = (l') Inestimable (étymologie latine) (et la) Fleur (étymologie grecque) issu du Paradis ».]

     

    Thanatos Thanatos Mors Mors

     

    Les « Faits-Brutes » 

     

    « Tout a commencé dans la nuit du 05 octobre 1957... Cette nuit-là, de la fenêtre de sa chambre, Antonio voit une étrange lumière, plus brillante que la pleine lune illuminait la cour de la ferme, le frère d'Antonio la voit aussi... Une autre fois, il observe avec son frère une lumière « qui fait mal aux yeux » stationnait au-dessus d'un champ... Il l'avait aperçu le 14 octobre avec son frère et avait couru après en lui faisant de grands signes pensant à un appareil en détresse.

    [www.mystere-tv.com/l-enlevement-d-antonio-villas-boas-v113.html ] …

     

    Le Chiper

     

    Puis c'est la nuit du 15 au 16 octobre. Il est 01 heure du matin, labourant une partie de la nuit pour profiter de la fraîcheur, quand il voit à nouveau la lumière comparable à une grosse étoile. Mais cette fois elle se dirige vers lui... En l'espace d'un instant, l'objet lumineux se rapproche et s'arrête au-dessus du tracteur, le baignant d'une lueur rougeâtre...

     

    Au bout d'une ou deux minutes Antonio, terrifié, voit l'objet, qui est nimbé d'une « phosphorescence rougeâtre », ayant la forme comme un Œuf allongé, avec trois éperons métalliques à l'avant munis chacun d'une lumière   [et d'une « antenne »], et avec un gouvernail à l'arrière et deux aillerons stabilisateurs un sur chaque flanc, le tout relié par une courte plate-forme faisant le tour de l'engin comme une coursive extérieure [une passerelle ou un chemin de ronde !], sa partie supérieure en forme de coupole, plus lumineuse encore semble tourner à grande vitesse. Trois supports métalliques apparaissent sous l'engin qui maintenant descend lentement vers le sol à une quinzaine de mètre devant le tracteur... Antonio est alors pris de panique...

     

    [Enquerres des ailerons et du gouvernail apparaissent ici anachroniques dans le contexte d'un engin purement spatial, mais par contre tout à fait acceptable dans la « perspective » d'un objet volant stratosphérique (Strate...Aux...Féériques ! ou Strate...Aux...Faits-Tiques !) ou aérien, autrement dit cette « vision ufologique » doit être placée dans le cadre de son élément premier et « naturel » à savoir l'atmosphère ou l'air c'est à dire l'élément « Air » qui est le symbole de « l'Esprit » ou des « choses ou considérations de l'Esprit » autrement dit : ne voyez pas cette « apparition ufologique » avec les « yeux de chair » mais avec « ceux de l'Esprit » !]

     

    [Enquerres des 3 éperons et des 3 pieds métalliques (3 X = « Foi » 3 = 9) où le « 9 » ou l’Œuf, qui est le symbole traditionnel du « re-nouveau-né », ou de renaissance, annoncée pour Antonio qui sera, bientôt ,« initié » et « ravi » « au 7ème Ciel ! »]

     

    Il braque son tracteur pour éviter l'engin mystérieux, cherchant à s'enfuir dans une autre direction, mais son moteur cale quelques mètres plus loin... Ayant abandonné sa machine, Antonio se met à courir... Mais il avance avec difficulté sur la terre fraîchement remuée... Soudain... Un petit être casqué et vêtu d'une combinaison grise s'accroche à lui Antonio le repousse brutalement... Mais laissons lui la parole : »

     

    « Mon poursuivant [d'Armes ou « d'Âmes » !] était un individu de petite taille, il m'arrivait à l'épaule... Dans mon désespoir je pivotai brusquement et lui donnai une bonne poussée qui le déséquilibra. Ceci le contraignit à me lâcher et il tomba sur le dos à deux mètres de moi environ. Je tentai d'utiliser cet avantage pour prendre la fuite, mais je fus rapidement attaqué par trois autres individus, de chaque côté et par derrière. [Les petits êtres marquent un temps d'arrêt, paraissant intrigués par les cris poussés par Antonio]. Ils m'attrapèrent par les bras et par les jambes et me soulevèrent du sol, m'ôtant toute possibilité de me défendre. Je ne pouvais que lutter et me tortiller, mais ils me tenaient solidement et ne me laissèrent pas échapper...

     

    De cette manière, ils me transportèrent vers leur machine qui se trouvait à une hauteur d'environ deux mètres au-dessus du sol posée sur les trois supports de métal que j'ai déjà mentionnés. Il y avait une porte ouverte dans la moitié arrière arrière de l'engin. Cette porte s'ouvrait de haut en bas en se rabattant, formant une sorte de pont [comme un pont-levis] au bout duquel était fixée une [fine] échelle de métal... Cette échelle se déroulait jusqu'au sol. Je fus hissé par ce chemin, un travail qui ne leur fut pas facile. L'échelle était étroite et ne laissait qu'à peine le passage à deux personnes à la fois. De plus, elle était flexible et bougeait, se balançant de droite et de gauche à chacun des efforts que je faisais pour me libérer. Il y avait aussi une rampe ronde de métal de chaque côté de l'échelle, de l'épaisseur à peu près d'un manche à balai, pour s'aider à monter. Je l'attrapai plusieurs fois pour les empêcher de me hisser et cela les forçait à s'arrêter pour décrocher mes mains. Cette rampe aussi était flexible... » [Cf. L'article : Antoria. de Josiane et de Jan d'Aigure La Revue des Soucoupes Volantes N°5 1978. Michel Moutet. Éditeur]

     

    Poussé à l'intérieur de l'appareil Antonio pénètre dans un compartiment aux murs de métal poli, éclairé comme en plein jour. La porte se referme derrière lui et les petits êtres, se fondant parfaitement à la paroi : hormis le dispositif d'enroulement de l'échelle métallique, l'emplacement de la porte est devenu complètement invisible...

     

    Echelle d'Assaut de Pirates

     

    [Enquerre de l’échelle métallique articulée et pratiquement aussi instable qu'une « échelle de cordes », ce qui est tout à fait irréaliste et absolument pas crédible comme « rampe d'accès » à un vaisseau supposé spatial ! … Mais qui, par contre renvoie « symboliquement » et directement au songe du Patriarche Jacob qui vit une échelle reliant la terre et le ciel avec laquelle les anges de Dieu montaient et descendaient sans cesse ! ]

     

    Antonio est conduit ensuite dans une autre salle, plus spacieuse. Outre un ameublement sommaire composé d'une table et de tabourets fixés au sol, il remarque au centre de la pièce une colonne métallique allant du plancher au plafond et incurvée en son milieu...

     

    [Enquerre d'un ameublement ordinaire et classique pour une « appartement humain » mais pas très crédible dans un vaisseau extraterrestre ou une navette spatiale ! … pour évidemment attirer l'attention par « antithèse » sur la « colonne métallique allant du plancher au plafond et incurvée en son milieu » qui est une représentation symbolique de « l'Axe de l'Univers », autour duquel tournent les Mondes [comme la coupole supérieure de l'ovni d'Antonio !] ou/et de la « Voie du Milieu » et de « l'Arbre Cosmique » ou du « Frêne sacré « d’Yggdrasil » qui relie les « n'Oeuf » mondes comme dans la cosmogonie scandinave !]

     

    Le fermier entend alors ses ravisseurs s'exprimer en un langage étrange, incompréhensible, dont les sons lui évoquent des plaintes, des grognements et des aboiements de chiens...

     

    [Enquerre sur le langage décalé « d'Humanoïdes » qui, au lieu de parler normalement comme des « Hommes » évolués, s'expriment comme des « Animaux » ou des « Primates » avec des grognements ou en aboyant comme des chiens … n'est-ce pas ici une manière de nous signifier que « l'Homme Profane » [comme Antonio !] se comporte comme un « être » peu évolué ou comme un « animal » … ce qui explique cette autre enquerre, lors de sa capture la « stupéfaction apparente » des petits êtres, marquant un temps d'arrêt, paraissant intrigués par les cris poussés par Antonio !?!].

     

    Puis, au terme de leur délibération, les petits êtres se retournent sur Antonio et se mettent à lui ôter ses vêtements ! Malgré ses protestations, Antonio se retrouve nu comme un ver.

     

    [Enquerre très surprenante car particulièrement inattendue et qui est, à proprement parler, l'acte du « Dés...Nu...Ne...Ment » qui est visiblement un rite classique : celui du « candidat » à « l'initiation » qui, en quittant ses vêtements « profanes » abandonne les habits du « Vieil Homme » pour revêtir la « vêture » de « l'Homme sacré » ou « Homme Neuf » ou « n'Oeuf » !]

     

    A l'aide d'une éponge, l'un des petits êtres vient lui répandre sur le corps un liquide onctueux et inodore qui sèche rapidement...

     

    [Enquerre du bain cérémonial ou première phase de purification des « philosophes» où « l'Oint » (l'élu ou le choisi) est teint de « l'onction royale » ou teinture « al-chymique » qui préfigure son « changement de peau » lors du bain de « jouvence » de ses futures « Noces Chymiques »]

     

    Le jeune homme est ensuite entraîné vers l'un des murs sur lequel semble se détacher - littéralement - une inscription énigmatique...

     

    [Enquerre d'une écriture « alphabétique (Alpha...Bête...Tique) » inconnue ou d'une arabesque énigmatique ou à l'entrelac « mystérieux » (qui se détache littéralement du mur, comme flottant près de sa paroi !) pour nous signifier, en réalité, qu'il faut nous détacher de la lecture littérale des faits apparents et s'attacher avec Antonio au « Sens...Action...El » « Mystère » (des « Entre-Lacs d'Amour ») qu'il va bientôt vivre !]

     

    Une porte apparaît, donnant accès à une autre pièce, plus petite et meublée d'une sorte de couchette. Tandis que derrière lui le mur redevient vierge de toute porte, Antonio voit avec appréhension deux petits êtres munis de tuyaux et de récipients se diriger vers lui... L'un des tubes est appliqué sur un côté du menton d'Antonio. Il ressent une légère succion et voit un peu de son sang s'écouler dans le récipient. La même opération est ensuite effectuée avec l'autre tube sur l'autre côté du menton ...

     

    [Enquerre du prélèvement du sang d'Antonio de chaque côté de son menton (ce qui est surprenant et original !) mais c'est, bien évidemment, pour insister et attirer notre attention, et donc nous « signaler » « la marque » ou le « signe » des « Âmes vagabondes » ou des nomades. Car, comme eux, il "la" ou "le", porte et cette « distinction », c'est précisément « le visage glabre » « puisqu'ils sont comme lui : imberbes ». Autrement-dit : il appartient [comme ses ravisseurs] au « Sang » de « Caïn », il est donc du même « Filem » ou  analogiquement de la même famille et descendant de Caïn : "L'Exilé" !

    [Le Seigneur lui dit : Si quelqu'un tue Caïn, Caïn sera vengé sept fois. Et le Seigneur mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouve ne le tue pas.  Puis Caïn s'éloigna de la face du Seigneur, et il habita dans la terre de Nod (racine hébraïque "érrer"), à l'orient d'Éden. (Genèse IV, 16) ..."A l'Est d'Eden, what else James ?].

     

    (Cf. Article du blog de l'Orden de Chevalerie intitulé Invasion ou Migration)... Et c'est tout à fait exacte puisqu'Antonio a du « sang indien » et les indiens sont connus pour être généralement et majoritairement imberbes]

     

    Après cela, Antonio est laissé seul dans la pièce. Seul avec ses pensées ...

     

    [Enquerre de l'examen de conscience ou métanoïa [re...tour...ne...ment !] du « cabinet de réflexion » qui est bien-sur la préparation à sa future « Grande Métanoïa » ou « Pâque » de passage [renvoi à l'état « n'Oeuf »!]

     

    C'est alors qu'il perçoit une étrange odeur ... Une odeur écœurante et suffocante qui le fera vomir. Elle provient d'une légère fumée qui s'échappe par des trous minuscules perçant de petits tubes métalliques dépassant du mur...

     

    [Enquerre de la deuxième phase de rectification « Philosophique » ou « Vide Intérieur » car afin de remplir la « Sainte Coupe de Vie » il faut d'abord la vider ... avant ! :

     

    La Table Ronde

     

    Rappelez-vous ! 

     

     

    La « Queste des Chevaliers de la Table Ronde » :

     

    Arthur : Je perds mes forces, je ne peux mourir, et je ne peux vivre.

     

    Perceval : Bois de ce calice, tu renaîtras et la terre avec toi.
    [Arthur porte le Graal à ses lèvres et boit]

     

    Arthur : Perceval… Je ne savais pas combien mon âme était vide, avant qu'elle soit remplie !

     

    Kay (surpris de voir Arthur debout) : Arthur !

     

    [Extrait du dialogue du film Excalibur de 1981, réalisé par John Boorman ]

     

    Après une longue attente un bruit fait se retourner Antonio qui voit alors entrer... Une Femme aussi nue qu'Antonio, d'un type de beauté différent de celui des autres femmes qu'il avait connues... Elle mesure 0,90 m [de petite taille comme ses congénères !]. Ses cheveux étaient blonds, qui semblaient décolorés, d'un blond presque blanc, une raie au milieu. Ils étaient doux et descendaient jusqu'à sa nuque. Ses yeux bleus, très allongés, rappelaient les yeux stylisés des princesses égyptiennes de l'Antiquité ou ceux d'un félin. Mais ce qui frappait surtout c'était la forme de son visage presque triangulaire sous des pommettes saillant très haut. Sa bouche, finement dessinée, était à peine visible... Elle s'approcha d'Antonio. Son attitude ne laissait aucun doute sur ses intentions... Elle est, très attirante et elle lui fait clairement comprendre qu'elle est là pour s'accoupler. Antonio ne refuse pas ; ils le feront 2 fois.  Ses poils des aisselles et du pubis sont rouge vif. Boas, qui rapporte avoir été fortement attiré par la femelle, a 2 fois des rapports sexuels avec elle. [les 2 coïts insistent sur la re-naissance ou deuxième naissance ! La première naissance de l’âme au sein de la chair, et la deuxième naissance, de l'esprit au sein de l’âme]. Pendant l'acte, Boas note que la « femelle extraterrestre » ne l'embrasse pas mais, plutôt, qu'elle lui pince le menton. Quand tout est terminé, elle sourit à Boas, frottant son ventre et faisant un geste vers le haut. Boas y voit le signe qu'elle va élever leur enfant dans l'espace. Sa « partenaire » semble soulagée que leur «tâche» soit terminée, tandis que Boas lui-même s'irrite de n'avoir été qu'une sorte « d'étalon » pour les humanoïdes. 

     

    Antonio déclara par la suite : "C'était ce qu'ils voulaient de moi, un bon étalon pour perpétuer leur race". [Source:http://www.forum-ovni-ufologie.com/t744-1957-le-cas-antonio-villas-boas#ixzz3Rf9X5sTi ]

     

     

    [Enquerre de la troisième phase de sublimation « de la Pierre philosophale » (qui prend alors une couleur rousse ou rouge ou grenat) avec sa « correspondance » dans le « rite » de fusion du « Janus Androgyne » d'Antonio avec son « Alter-Égale » [opposée mais complémentaire !] et son « Âme Sœur », puisque, comme Antonio elle est « signalée » [elle aussi !] avec « la marque » ou le « signe » des « Âmes vagabondes » ou de la « grande famille des nomades » étant donné qu'elle est de « type asiatique », qui, comme les amérindiens ont généralement « le visage glabre » [ou de faible pilosité] , elle est donc, elle aussi, du « Sang ou de la lignée symbolique » de « Caïn » ...

     

    Mais n'est-elle pas, en réalité, une « fausse blonde » étant donné qu'elle a le système pileux rouge ou roux ? Et sa vraie couleur ne serait-ce pas, plutôt, celle, de ce que l'on appelle en Alchimie Opératoire le « Faux Prophète » [la Pierre « Philosophale » Inachevée ou Incomplète] celle qui est « hérissée de pointes rouges » et qui malgré son apparence est une « Fausse Pierre Philosophale ». Par ailleurs, au Moyen Âge, la couleur rouge ou rousse était le signe, du lien ou du commerce, avec le diable, ainsi que de la sorcellerie, des wampires et autre loup-garous. En effet, on pensait que ceux qui vouaient leur âme et leur corps au diable, étant, brûlés ou roussis par les flammes de l'Enfer, leur chevelure devenait pour cela couleur de braise. Et c'est probablement de là que provient le préjugé : « Les roux n'ont pas d'âme ». Du reste, Michel Pastoureau nous explique dans un article (Une histoire symbolique du Moyen-Age occidental, ) que « Le roux est depuis très longtemps, en Occident, la couleur de tous les maux. En effet, elle est le symbole de l’hypocrisie, du mensonge, de la trahison, du démon, du diable ( et du goupil = renard, animal perfide et voleur ). Et c'est pour cela que Judas Iscariote celui des douze apôtres, qui a trahi Jésus de Nazareth, a eu la réputation d'être un roux, de petite taille au nez crochu. (Source : Wilkipédia)]

     

    Donc ... plus tard... La porte s'ouvre à nouveau, laissant apparaître l'un des petits êtres casqués qui fait un signe à la femme. Celle-ci, avant de quitter la pièce, se tourne une dernière fois vers Antonio... Elle sourit à Boas, frottant son ventre, puis, souriante, elle désigne Antonio et pointe un doigt vers le ciel... Boas y voit le signe qu'elle va élever leur enfant dans l'espace.

     

    Antonio se retrouve à présent dans la plus grande salle, parmi les petits êtres. On lui a rendu ses vêtements. Il est maintenant plus calme, il n'a plus peur, il sent que son aventure touche à sa fin... Antonio se saisit alors d'un objet qui était posé sur la table... Mais aussitôt l'un des petits êtres bondit pour lui reprendre l'objet des mains et le remettre à sa place...

     

    Ufo - Object

     

    [Cet objet a apparemment la forme d'un cube gris d'environ une dizaine de centimètre de coté, il ressemble à une « horloge », avec sur une face, (à la place des chiffres « romains » ou « arabo-indiens » qui sont les nôtres ) 4 encoches ou petits traits verticaux à douze heures, et 1 autre à six heures, plus 2 autres horizontaux : 1 à trois heures, et 1 à neuf heures … cet objet nous semble « familier » parce qu'il nous fait penser, c'est vrai, à une « horloge » « là où l'or se loge ou l'or(heure) [l'horreur] se loge ! » … Mais il peut faire référence à un « Dé » avec, en lecture « horizontale et descendante », des « encoches ou des petits traits verticaux et horizontaux » et aussi au fameux « jeu [traditionnel] du quatre vingt et un ! [4.2.1. Cf. L'article du blog de l'Orden de Chevalerie intitulé : La Monade des Ovnis.] » ce qui serait alors ... une allusion possible à l'adage ["L'As(e)...d'Âge"] : du « sort (jeté) [sortilège] qui justifierait ainsi le déterminisme de la destinée ! » [Alea jacta est !]

     

    [Si cher aux "Cerveaux Reptiliens" et autres « Lézards » Sumériens de Zecharia Sitchin . Cf. Le Livre perdu du dieu Enki] …

     

    enfin, c'est également un triple renvoi à la « Pierre Taillée du Maître et Compagnon du Temple», à la « Pierre » du songe du Patriarche Jacob et à la « Jérusalem d'en Haut et Céleste » qui a la forme d'un cube très précisément ! ]

     

    Après cela, l'un d'eux fait signe à Antonio de le suivre. Avant de partir, le jeune homme jette un dernier regard sur ses étranges ravisseurs. Ceux-ci semblent maintenant se désintéresser de lui, totalement, et aucun regard ne lui est accordé...

     

    Mais avant de lui rendre sa liberté, le petit être qui l'accompagne, en se faisant comprendre par des gestes, lui fait faire le tour extérieur de l'appareil qui mesurait environ 10 mètre de diamètre… [Source:http://www.forum-ovni-ufologie.com/t744-1957-le-cas-antonio-villas-boas#ixzz3Rf9X5Dsu4s]

     

    Antonio a maintenant quitté l'appareil... La luminosité de l'engin se fait plus intense. La partie supérieure de la coupole accélère son mouvement de rotation, lentement, l'appareil commence à s'élever tandis que le train d'atterrissage se rétracte et s'efface... Il est 05 Heures 30. Antonio a passé quatre Heures et quinze minutes à bord de la soucoupe.

     

     

    [Après l'incident Antonio dormit toute la journée. Et durant les deux jours qui suivirent, Antonio fut sujet à de nombreux malaises semblant résulter de son aventure : somnolence anormale, migraines, vertiges, démangeaisons, sensation de brûlure dans les yeux ... Le docteur Olavo Fontes soumit Antonio à un examen médical approfondi. Il constata la présence de deux taches de chaque côté du menton qui paraissaient provenir de quelque lésion superficielle avec épanchement de sang sous la peau. Le docteur Fontes fit remarquer que les symptômes décrits par Antonio suggéraient un empoisonnement dû à une exposition à des radiations.]

     

    [L'enquête a été reprise récemment par l'enquêteur Pablo Villarubia Mauso et traduite sur le site de Scott Corales, Inexplicata :

    [Source:http://Inexplicata.blogspot.com/2007/11/antonio-villas-boas-total-abduction-by.html.]

     

    Villarubia a retrouvé le neveu João et la sœur Odercia d'AVB, qui lui ont confirmé, en donnant des détails, les mésaventures de leur oncle et frère. Ils apportent les compléments suivants :

     

    la fille n'était pas jolie, mais petite et laide …

    - il y a eu des phénomènes paranormaux sur la ferme d'AVB, à San Francisco de Salles, des semaines après l'évènement.

    - après l'examen médical d'O. Fontes à Rio, "quatre hommes habillés en uniformes vert l'ont emmené aux États-Unis. Certains parlaient portugais, d'autres anglais. Je crois qu'ils étaient de la NASA. Ils ont continué à lui rendre visite plusieurs fois les huit ou dix ans qui ont suivi. Ils donnaient souvent à mon frère des livres en anglais comme cadeaux".

    PVM : "Pourquoi l'ont-ils emmenés aux USA ?"

    Odercia : "On l'a interrogé avec un détecteur de mensonges en Californie. Puis on l'a emmené dans un lieu à ciel ouvert où l'on pouvait voir des restes de soucoupes volantes. Ils lui ont alors montré une autre, en bonne condition, dans un lieu fermé comme un musée, en lui demandant si elle était identique à celle qu'il avait vue. Il m'a dit qu'elle était très semblable à celle qu'il avait vue. Il était toujours accompagné d'un journaliste qui avait un nom étranger et qui servait d'interprète et était toujours entouré d'Américain en uniformes.

    "Il est resté trois jours aux USA" nous dit Odercia. "Ils lui ont donné ensuite deux propriétés près de San Francisco et de San Rafael. J'ai pu voir les actes. Ils l'ont renvoyé à Rio où il a passé entre quinze et vingt jours dans un hôpital à subir des examens et des tests. Cela l'a beaucoup affecté, apparemment".

    - Il y a toujours eu des lumières suspectes à San Francisco de Salles (déjà en 1941) et en 1964 ou 1966 les filles d'Odercia ont vu une soucoupe atterrir dans la cour de l'école.

    selon Odercia "[AVB] ne voulait pas que l'affaire soit rendue publique. Il était toujours très discret et ne voulait pas discuter de son expérience. Mais un jour il a reçu une offre d'une célébrité de la télévision, Flavio Cavalcanti, et a accepté. Mais la NASA l'a empêché de se montrer".

     

    Voilà une belle contre-enquête qui, cette fois, amplifie le cas fondateur, et l'ancre dans le conspirationnisme : le protagoniste est pris en main par les armées de l'ombre nord-américaines qui achètent son silence tout en lui confirmant l'horrible vérité. Intéressant, non ? [http://www.ufodigest.com/news/1107/totalabduction.html.]

     

    Maintenant que nous sommes arrivés au terme de ce long récit, alors : Quid de cette extraordinaire RR4 d'Antonio Villas Boas ? Que pouvons ou que devons-nous en penser ?

     

    C'est vrai qu'une fois de plus le « Phénomène Ovni » est toujours autant « ostentatoire qu'élusif » … Et il nous apparaît toujours aussi « réel qu'irréel ! ».

     

    Cependant voici une dernière « Enquerre Ufologique » qui devrait enfin nous mettre sur la voie de sa « vraie nature » !

     

    Et la découverte de cette Enquerre ou Anomalie Ufologique, nous la devons à la perspicacité et à la persévérance, dans leurs enquêtes de terrains, analyses et études, de Josiane et de Jan d'Aigure du groupe [de « Chasseurs d'Ovni » !] G.A.B.R.I.E.L. ,

     

    qui, et en suivant pas à pas, le descriptif de l'Ovni par Antonio Villas Boas du 15 octobre 1957 à San Francisco de Salles au Brésil, ont réussi à montrer, que ses dimensions intérieures dépassaient largement ses dimensions extérieures

     

    [comme pour d'autres cas de RR4 comme ceux des témoignages d'Antonio Da Silva du 03 mai 1969 à Bebedouro au Brésil et d'Antonia du 10 décembre 1976 près de Limoges en France] …

     

    Autrement dit si :

     

    « l'Ovni est plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur c'est qu'il y a, au moins, tromperie sur la marchandise présentée en trompe-l'œil ! » …

     

    [Cf. L'article : Antoria de Josiane et de Jan d'Aigure La Revue des Soucoupes Volantes N°5 1978. Michel Moutet. Éditeur]

     

    Il y a donc, au grand minimum, un "Faux-semblant" et donc une « Manipulation Mentale » du témoin !

     

    Dans quel but ? …

     

    Pour comprendre, il suffit de reprendre le « fil conducteur » de toutes ces « Enquerres » relevées et identifiées,

     

    [dont un bon nombre sont "subliminales" !],

     

    et de les mettre, bout à bout, pour s'apercevoir simplement que « certaines couleuvres » désirent, justement, nous les faire avaler !

     

    En particulier, « Celles » qui tournent autour de la « Fable » des « extraterrestres, soi-disant et obligatoirement, gentils et bien-veillants à notre égard ! »,

     

    et qui, pour bien se dissimuler, et abuser « Notre Beau Monde » se parent des « Plumes du Paon »,

     

    [le Paon Bleu étant un symbole traditionnel du Christ à cause de son nom venant de Panoptès = « celui qui voit tout » et de son cri "Léon = Lion" (de Judas) !]

     

    et de surcroît [« Sure...Croix » !] en se « couvrant », du voile de « Grands Initiateurs ou Pseudo-Initiés Extraterrestres »,

     

    [les fameux « Grands Frères Ainés et Créateurs de l'Hunanité de l'Espace ! »]

     

    qu'ils « singent, imitent et parodient », en se servant de leur « Vaisseau-Nef » comme d'un « Château de l’Âme » inversé,

     

    et pour, au maximum [et dans le pire !] : « Profaner » la Métanoïa de la Grande Révélation qui est la véritable « Initiation = Commencement » de ceux qui sont nés « Deux Fois » !

     

    [ceux qui ont reçu les « Baptêmes d'Eau et de Feu » du Christ, en empruntant la double "Voix Sèche et Humide", de "Ses" 4 "Vérités" ou "Tétramorphe", et au creuset (ou "X" khi) de la "Voix Instantanée de son Cœur". (Car à la fin il ne doit en rester "Caïn" [Kha-un] !)  Cf . La série des articles du blog de l'Orden de Chevalerie intitulés : Exercice pratique héraldique.]

     

    Enfin, pour conclure, nous ferons seulement remarquer, que le vaisseau « spatial » « qui est apparu » à Antonio Villas Boas, est non-seulement de couleur « Rouge », mais qu'il porte aussi la « Marque » des Trois Éperons, en forme de « Fourche », qui sont [comme par ses "Gardes"] les attributs [le sceau et l'émail]  Traditionnels du [Grand Diviseur] ... le Diable !

     

    Le Fourchu

     

    « La CryptophanieS . O . S . OVNI »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :