• Les Faux Dieux

     Les Feuilles du Livre

     

    [Utnapishtim (version sumérienne de Noé) rappela à Gilgamesh qu'au sortir de l'arche]

     

    «[qu'il] offrit un sacrifice et versa une libation au sommet de la montagne, mit en place sept plus sept calices cultuels qu'il empila sur leur support de jonc, de cèdre et de myrte … [les Dieux] humèrent l'odeur délicieuse et s'abattirent comme des Mouches [genre symbiotes éthérés ?] sur le Sacrificateur».

     

    [L’Épopée de Gilgamesh]

     

    Les Rencontres Rapprochées  

    Les travaux [sur la saga des Anunnakis de la planète Nibiru] de Zecharia Sitchin ont [au minimum !] le mérite et l’intérêt de mettre en évidence le parallélisme de l’ingérence des «Faux Dieux» de l’antiquité et avec celle de la «Mafia Alien» qui interfère, de plus en plus, maintenant, avec notre «Monde Moderne».

     

    Ceci est particulièrement visible dans la forme; par le mode opératoire des rencontres rapprochées, par exemple :

     

    Avec les Enlèvements :

     

    Celui d’Adam [Premier Homme humain mythique !] qui est aussi, de fait, le premier cas d’abdution de l’Humanité (donc quelques milliers d’années avant le brésilien Antonio Villas Boas en 1957, ou le cas américain de Betty et de Barney Hille en 1961 !) écoutons son témoignage :

     

    «[après notre expulsion du paradis, c'est Adam qui parle :] S’en vint vers moi … un émissaire de Dieu. Et je vis un char semblable au vent, ses roues étaient de feu. Et je fus emmené jusqu’au Paradis des Justes où je vis le Seigneur en séance. Mais sa face était un brasier qu’il n’était pas possible de soutenir.» [«Entretien d’Adam avec son fils Seth» apocryphe biblique version «syriaque»)

     

    Le Premier Home

     

     

    Ou, avec les rapts :

     

    Celui d’Hénoch [arrière grand-père de Noé et 7ème Patriarche Biblique qui «Marcha avec Dieu»] écoutons son témoignage :

     

    «J’étais dans ma maison, seul, pleurant de mes yeux et me désolant. Comme je reposais sur mon lit, dormant, deux Hommes m’apparurent, très grands, comme jamais je n’en avais vu sur la terre : leur visage était comme le soleil qui luit, leurs yeux comme des lampes qui brûlent, de leur bouche un feu sortait, leurs vêtements étaient de plumes variées, et leurs bras étaient comme des ailes d’or au chevet de mon lit. Et ils m’appelèrent par mon nom".(Livre des secrets d’Hénoch, I Gallimard, 1987) ."Et il arriva, après cela, que je vis une autre armée de chars, sur lesquels étaient montés des hommes; et ils allaient, sur les vents, de l'orient et de l'occident jusqu'au midi. On entendait le roulement de leurs chars, et lorsque ce tumulte se produisit, les saints s(en aperçurent du ciel, la colonne de la terre fut ébranlée de sa base et on l'entendit d'une extrémité du ciel à l'autre pendant un jour." [Et le peuple vit, et il comprit comment Hénoch avait été enlevé] (Livre d’Hénoch, traduit à partir du texte éthiopien par François Martin, Archè, 1975).

     

    Avec son témoignage Hénoch, qui a été enlevé, «au ciel», deux fois, par des «Êtres Célestes» [qui ont l'apparence d'Hommes, très grands, qui se font passer pour des «Dieux»]  décrit, exactement, ce que les Ufologues modernes recueillent avec les témoignages des Victimes des «Visites en Chambre», et qui sont, elles aussi, enlevées «au ciel», par des «Êtres Célestes» qui, eux, ne se font plus passer, pour des «Dieux» [car ce n’est plus franchement tendance ou à la mode !] mais, pour ce qui pourrait représenter, dans la mythologie et la croyance modernes, leurs équivalents, c'est à dire des «Extraterrestres Tutello...Scientific...Ovni...Potents» et «forcément (?) bienveillants»

     

    En ce qui concerne, les «motivations» des «Faux Dieux» de l’Antiquité et celles de la «Mafia Alien» moderne, le parallèle devient impressionnant, et ne laisse aucun doute sur l’un de leurs principaux objectifs, visiblement commun:

     

    «Quand les enfants des hommes se furent multipliés dans ces jours, il arriva que des filles leur naquirent élégantes et belles. Et lorsque les anges, les enfants des cieux, les eurent vues, ils en deviennent amoureux ; et ils se dirent les uns aux autres : choisissons-nous des femmes de la race des hommes, et ayons des enfants avec elles.» (Livre des secrets d’Enoch, LXVII)

     

    Est-il besoin de rappeler que le brésilien Antonio Villas Boas a prétendu avoir été enlevé, à l’âge de 23 ans, par des extraterrestres en 1957, [pour copuler avec une entité extraterrestre blonde et au système pileux rouge, et qui aboyait et jappait comme une chienne ?!], voici son témoignage :

     

    Au moment de son enlèvement présumé [Rencontre Rapprochée du 7ème Type !], Antônio Villas-Boas était un fermier brésilien qui travaillait la nuit pour éviter les chaudes températures de la journée.

     

    L'Enlèvement 

     

    Le 16 octobre 1957, alors qu'il laboure ses champs près de Sào Francisco de Sales, il aperçoit, dans le ciel nocturne, ce qu'il décrit comme étant une «étoile rouge». Selon son récit, cette «étoile» se rapproche de l'endroit où il se trouve, en grossissant jusqu'à prendre l'aspect d'un engin aérien à peu près circulaire ou ovale, avec une lumière rouge sur le devant et une coupole tournante sur le dessus. L'engin amorce sa descente, se posant dans le champ sur trois «jambes». Boas prend alors ses jambes à son cou. 

    Boas tente d'abord de se sauver sur son tracteur, mais après avoir parcouru une courte distance, le moteur et les phares s'arrêtent et il décide de continuer à pied. Il est alors saisi par un humanoïde de 1,50 m de haut qui porte une combinaison grise et un casque. Ses yeux sont petits et bleus, et il ne parle pas une langue humaine mais émet des aboiements et des jappements. Trois êtres semblables se joignent ensuite au premier pour maîtriser Boas, traînant celui-ci à l'intérieur de leur vaisseau. 

    Une fois à l'intérieur de l'engin, Boas est dépouillé de ses vêtements et oint de la tête aux pieds d'un gel inconnu par des humanoïdes qui semblent communiquer entre eux au moyen de sons ressemblant à des vocalises et des cris d'animaux. Il est ensuite conduit dans une grande salle semi-circulaire, franchissant une porte arborant d'étranges symboles rouges. (Boas affirme avoir pu mémoriser ces symboles, qu'il reproduisit plus tard à la demande des enquêteurs.) Dans cette salle, les êtres prélèvent des échantillons de sang au niveau de son menton. Après cela, il est amené dans une troisième pièce et laissé seul pendant environ une demi-heure. Pendant ce temps, une sorte de gaz se diffuse dans la pièce, qui rend Boas malade comme un chien. 

    L'Accouplement 

     

    Peu après, à ce que prétend Boas, il est conduit dans la salle par un autre humanoïde. Celui-ci, cependant, est une femelle, très attirante, et nue. Elle est de la même taille que les autres êtres qu'il a rencontrés, avec un visage «triangulaire» au menton petit et pointu et aux grands yeux bleus comme ceux d'un félin . Ses cheveux sont longs et blancs, voire blond platine, mais ses poils des aisselles et du pubis sont rouge vif. Boas, qui rapporte avoir été fortement attiré par la femelle, a des rapports sexuels avec elle. Pendant l'acte, Boas note que la femelle ne l'embrasse pas mais, plutôt, qu'elle lui pince le menton. 

    Quand tout est terminé, la femelle sourit à Boas, frottant son ventre et faisant un geste vers le haut. Boas y voit le signe qu'elle va élever leur enfant dans l'espace. La femelle semble soulagée que leur «tâche» soit terminée, tandis que Boas lui-même s'irrite de n'avoir été qu'une sorte «d'étalon» pour les humanoïdes. 

    La Sortie 

     

    Boas est invité par les humanoïdes à se rhabiller puis à faire le tour du vaisseau. Durant la visite, il essaie de prendre un objet ressemblant à une montre comme preuve de sa rencontre, mais est surpris par les humanoïdes qui l'en empêchent. Escorté ensuite hors de l'engin, il assiste au décollage et au départ du vaisseau brillant de mille feux. De retour chez lui, Boas constate que quatre heures se sont écoulées.[Cf. Wikipédia]

     

    Et, voici un autre témoignage emblématique, celui de Betty et de Barney Hill en 1961, où le «rapport forcé» s'apparente plutôt à un viol :

     

    L'affaire Betty et de Barney Hill, qui eut lieu aux États-Unis en 1961, fut le «premier» cas allégué d’enlèvement par des extraterrestres. Il s'agit aussi du premier cas où des extraterrestres de petite taille et de couleur grise, ou «Gris», sont mentionné.

     

    La Rencontre

     

    Le 19 septembre 1961, après une semaine de vacances au Canada, ils roulent sur la route n°3 en direction du sud pour rentrer chez eux, à Portsmouth (New Hampshire) . Peu de temps après avoir dépassé la ville de Lancaster, vers 22 h 00, Barney aperçoit dans le ciel une lumière qui se déplace d'une manière erratique. Il signale cette lumière à Betty qui ne comprend pas non plus de quoi il peut s'agir. Profitant d'une pause, Barney sort du véhicule et observe l'étrange lumière avec ses jumelles. Il aperçoit alors un objet discoïdal avec deux courtes ailes terminées par deux lumières rouges. Il discerne même ce qu'il pense être des hublots. Pris de panique et constatant que l'objet semble se rapprocher d'eux, le couple remonte dans la voiture et redémarre en trombe. Un étrange son, décrit par Barney comme un «bip-bip», envahit alors l'habitacle de la voiture. Le même son se répète une deuxième fois et les Hill découvrent qu'ils viennent de parcourir plus de 55 km sans qu'ils en gardent le moindre souvenir. De plus, leurs deux montres sont arrêtées. 

    Lorsqu'ils arrivent à leur domicile, ils comprennent qu'ils ont deux heures de retard sur leur horaire et aucun souvenir pouvant correspondre à cette période de leur trajet. De plus, Barney découvre de nombreuses griffures sur le cuir de ses chaussures, comme si on l'avait traîné sur le sol, et ressent une vive douleur dans le dos. Enfin, il découvre qu'en plusieurs endroits la peinture de la carrosserie de leur voiture a disparu, laissant le métal à nu. 

    À partir du 30 septembre, Betty commence à faire de nombreux cauchemars où elle se voit poursuivie par «des visages difformes avec des grands yeux de chats». Elle développe également différents symptômes dépressifs : mélancolie, perte d'appétit et angoisse. Au printemps 1962, après plusieurs traitements sans résultat, leur médecin de famille les oriente vers un psychiatre de l'académie d'Exeter qui finira par diagnostiquer un stress post-traumatique sur Barney et Betty. Ce psychiatre les orientera vers le docteur Benjamin Sinon, psychiatre spécialisé en hypnothérapie, afin qu'il tente un traitement régressif destiné à ramener à un niveau conscient les souvenirs du traumatisme. Le 14 décembre 1963, Betty et Barney commencent des séances d'hypnose supervisées par le docteur Benjamin Simon, qui s'étaleront sur plus de sept mois et durant lesquelles le médecin enregistra plus de quarante heures de bandes audio. 

    Lors de ces séances, Betty et Barney, qui furent toujours interrogés séparément, racontèrent qu'après l'observation de l'OVNI, Barney tenta d'échapper à ce dernier et s'engagea dans un chemin forestier où leur véhicule finit par caler. L'OVNI atterrit à une soixantaine de mètres de la voiture et une dizaine de créatures de petite taille en descendirent et se dirigèrent vers le couple. Les créatures firent monter le couple dans l'OVNI, séparèrent Betty et Barney et leur firent subir ce que les Hill prirent pour une sorte d'examen médical forcé et douloureux [avec prélèvement de sperme et d’ovule. Ce qui rappelle, fâcheusement les pratiques attribuées aux succubes et aux incubes et autres “Polymorphes” et wampires de différentes espèces !] Betty prétendit avoir réussi à communiquer avec l'une des créatures qui lui présenta ce qui ressemblait à une carte stellaire et lui demanda si elle était capable de situer la Terre sur cette carte. Comme elle répondit par la négative, la créature lui rétorqua que cela ne servait alors à rien qu'elle lui montre d'où elle venait. La créature raccompagna Betty hors de l'OVNI, où elle retrouva Barney déjà installé dans la voiture et lui promit qu'elle allait tout oublier de cette expérience. 

    Betty et Barney réalisèrent de nombreux dessins de l'OVNI, des créatures et des différentes cartes et symboles qu'ils purent apercevoir lors de cette expérience. En 1969, une astronome amateur du nom de Marjorie Fish affirma qu'elle avait réussi à trouver une concordance entre les dessins de la carte stellaire réalisés par Betty Hill et un modèle tri-dimensionnel des constellations connues, et conclut que la carte que Betty prétendait avoir vue représentait le système de dzéta Reticuli. [Cf. Wikipédia]

     

    On pourrait ainsi [aisément] multiplier, à la fois, les points de convergence, et les procédures partagées, mis en œuvres, par ces «Voyageurs de l'Espace» antiques et par les «Voyageurs de l'Espace» de notre époque moderne, ce qui indique, à l'évidence, une identité similaire, et donc, induit, un objectif commun.

     

    Et, pour tous ceux, qui douteraient encore des buts réels de ces «Visiteurs», en provenance des étoiles,

     

     

    Le Penta - Alpha

     

    en se basant directement sur les «rapports» dictés et «aménagés» par leurs scribes,

     

    [l'équivalent des «sbires» du «Geipan» et autres commissions «Blue Book» et «Condon» de notre époque !],

     

    [qui, tels, des «récentistes» (avant l'heure !) ont «réécrit» l'Histoire [manipulée] au profit des «Faux Dieux Extraterrestres vainqueurs et dominateurs» !, et en plus, tout en les présentant et les dépeignant, faussement, comme nos «paires»]

     

     

    Zecharia Sitchin :

     

    nous montre habilement leur vraie nature [qui n'a rien de divine et d'angélique] puisque, qu'il fait la démonstration, que leurs «transferts technologiques» et que tous leurs «apports culturels», consentis à l'Humanité, n'avaient qu'un seul but :

     

    1/ garantir leur domination sur la terre tout en la colonisant [pillage de ses ressources naturelles et génétiques]

     

    2/ et réduire l'Humanité à l'esclavage

     

    [et, ceci, très facilement, en se faisant passer pour des «Dieux» (et même pour Dieu et ses Anges !) et ainsi diriger (pour leur survie et bénéfice exclusifs propres) l'Humanité, devenue docile, domestiquée et pleinement dévouée à leur service, et exploitée, sur tous les plans, y compris, et surtout ce qui semble du premier intérêt pour eux, sur le plan sexuel ! (Cf. par exemple le contrôle planifié et sélectif des naissances ou les rites de «mariages» et même de prostitutions dits «sacrés»] [tout à fait à la manière «socialiste» et «nationaliste», des «Homos» Extraterrestres de la Planète Mondialo...Unifiée Ummite !] [et, ce qui confirme bien (selon l’Orden de Chevalerie, avec tous les Mythes de l'Antiquité), que l'Hybridation, l'Incarnation et les "Possessions" sont bien, leurs préoccupations majeures, et leurs objectifs principaux chez ces "Faux Dieux ou Extraterrestres" appartenant à cette catégorie !]

     

    Cependant, et malgré tous les soins répétés et attentifs apportés à la falsification continue de l'Histoire, quelques zones d'ombre ont persisté, et en particulier quelques questions restent posées, mais sans recevoir de réponses convaincantes :

     

    [et que les «scribes des États Aliens» se sont bien gardé, évidemment, d'aborder, d'éclaircir ou d'approfondir plus avant !]

     

    Comme par exemple :

     

    1/ Ces «Faux Dieux», sont-ils les seuls êtres extraterrestres intervenus sur Terre ?

     

    2/ N'existerait pas une autre puissance du «continuum espace temps» pour s'opposer à leurs «interventions» ou «manipulations» [invasions !] ?

     

    3/ Et pourquoi ont-t-ils été, subitement contraints, comme forcés à repartir précipitamment [et provisoirement !] pour d'autres cieux ? …

     

    [Vous voyez bien : que toutes les Réponses …

    sont toujours … dans les bonnes Questions !]

     

    The Last Ship

     

     

     

    « La Prophétie des Papes ... (et des Anti-Papes)La Lunatic Fringe »
    Partager via Gmail Yahoo!

  • Commentaires

    1
    satya
    Mardi 16 Décembre 2014 à 18:00

    bonjour,

    eh oui!!!

    et la grande question

    combien sont encore là et pour combien de temps encore?

    superbe site!

    merci

    2
    Dimanche 21 Décembre 2014 à 19:11

    Bonsoir,

    J'invite satya à s'inscrire sur le forum pour commenter les articles du blog intello

    http://o.d.ch.free.fr

     

    Merci

     

     

    3
    Lundi 22 Décembre 2014 à 12:31

    @ Satya

    Bonjour,

    Mercy pour votre commentaire et gageons que la Résistance, alliée aux " Forces du Continuum", réussira à les évacuer une fois pour toutes  !

    Cordialement

    Bellator

    4
    derylss
    Jeudi 23 Février à 15:54

    beaucoup d'entre nous sommes leurs produits...ou en d'autres termes ce sont pour certains d'entre nous les "grands ancètres" et alors...oui nous sommes tous des descendants de cannibales et d'esclavagistes , que nous perpétuons d'ailleurs sous diverses formes plus "allégées" avec le vernis de la soi-disant "civilisation"....

      • Jeudi 23 Février à 22:28

        Beaucoup d'entre-vous peut-être !
        Mais aucun d'entre-nous, car nous ne sommes pas des "produits", et encore moins des marchandises !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :